Le Réveil Lozère 18 décembre 2019 à 10h00 | Par YG

17 % de prélèvement en 2020

En 2020, le plafond de prélèvement de loups restera fixé à 17 % de la population. Au lendemain d’une réunion du groupe national loup le 27 novembre, les syndicats agricoles essaient d’obtenir de avancées.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Dominique Hommel – Parlement européen

La mesure était expérimentale, la voilà prolongée pour un an. Le relèvement du plafond de prélèvement de loups, fixé à 17 % en 2019, sera maintenu en 2020. « La décision a été validée politiquement », affirme Claude Font, secrétaire général de la FNO (éleveurs ovins), à Agra Presse le 29 novembre. Le groupe national loup s’était réuni le 27 novembre pour tirer un bilan des mesures expérimentales, instaurées par un arrêté du 26 juillet 2019. Outre le plafond de prélèvement, ce texte prévoyait la création d’un nouveau zonage (les « cercles zéro »), dans lesquels les éleveurs bénéficient d’un accès élargi aux tirs. La reconduction pour 2020 de ces mesures, initialement prévues pour durer jusqu’au 31 décembre 2019, aurait été annoncée lors de cette réunion.
La FNO voit dans cette prolongation un signal « plutôt positif ». Contacté par Agra Presse, le cabinet du préfet coordonnateur du plan loup a confirmé cette annonce. « L’arrêté expérimental pris en juillet 2019 sera prolongé à compter du 1er janvier 2020 le temps de l’élaboration d’un futur texte », indiquent les autorités. Et de préciser que ce nouveau texte « s’appuiera sur le bilan de l’année 2019 et sur l’évaluation des effectifs de la population de loups ». Ce bilan pourrait intervenir à la fin de l’été 2020, estime la FNO. Un calendrier qui permettrait d’analyser l’impact des mesures sur une campagne entière – et non partielle comme en 2019.

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1539, du 19 décembre 2019, en page 10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Depuis des semaines, un éleveur perd 150 euros par animal vendu.

a dénoncé le bureau du Berceau des races à viande du Massif Central (Brav, regroupant 22 départements).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui