Le Réveil Lozère 16 juin 2022 a 11h00 | Par Le Réveil Lozère en collaboration avec Agrapresse

18 000 tonnes de maïs acheminées en Espagne par la mer Baltique

Abonnez-vous Reagir Imprimer

En raison du blocus des ports de la mer Noire lié à la guerre en Ukraine, un cargo transportant 18 000 tonnes de maïs ukrainien est arrivé le 13 juin au matin à La Corogne (Espagne) après avoir emprunté la route de la mer Baltique. Selon l'association galicienne de fabricants d'aliments pour animaux (Agafac) destinataire de la commande, « il s'agit du premier envoi de céréales à travers cette nouvelle route maritime ». La cargaison de maïs a été acheminée d'Ukraine vers la Roumanie et la Pologne par camions, avant de rejoindre le port polonais de Swinoujscie, au bord de la mer Baltique. Il a fait ensuite escale dans le port allemand de Brunsbüttel, au nord-ouest d'Hambourg, avant de rejoindre les côtes espagnoles, précise l'Agafac. En revanche, un porte-parole du ministère ukrainien de l'Agriculture interrogé par l'AFP, n'a pas été en mesure de confirmer s'il s'agissait du premier envoi de céréales ukrainiennes depuis la Baltique. Selon le président ukrainien Volodymyr Zelensky, Kiev exporte actuellement 2 m de tonnes de céréales par train chaque mois, mais cela reste largement en dessous de ce qu'elle exportait avant le conflit via ses ports, notamment celui d'Odessa. Le nombre de cargaisons empruntant la Baltique devrait augmenter dans les prochains mois grâce au lancement le 12 mai par Bruxelles d'un plan d'action pour « les voies de solidarité UE-Ukraine ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

À chaque attaque, tous les éleveurs doivent pouvoir accéder aux tirs de défense simples, voire renforcés, sans entrave

défend Claude Font, référent loup pour la FNO (éleveurs ovins, FNSEA).