Le Réveil Lozère 20 juillet 2022 a 11h00 | Par Marion Ghibaudo

22e édition de la Fête des pâturages : les organisateurs attendent près de 10 000 personnes

Dimanche 31 juillet, à la Garde, près de l'aire de la Lozère, la Fête des pâturages revient pour le plus grand bonheur des organisateurs et des spectateurs.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Dimanche 31 juillet, à la Garde, près de l'aire de la Lozère, la Fête des pâturages revient pour le plus grand bonheur des organisateurs et des spectateurs.
Dimanche 31 juillet, à la Garde, près de l'aire de la Lozère, la Fête des pâturages revient pour le plus grand bonheur des organisateurs et des spectateurs. - © Marion Ghibaudo

Deux ans. Deux ans que les organisateurs rongeaient leur frein en attendant que la pandémie de Covid-19 leur permettent de tenir cette fête traditionnelle célébrant l'agriculture. Tout était déjà prêt, le terrain retenu, les artisans et agriculteurs dans les starting-blocks avant que la Covid-19 ne vienne bousculer leurs plans. « Nous sommes très heureux de renouer avec cet événement, sourit, soulagé Jean-Claude Mayrand, président de l'association organisatrice de la journée. Et nous tenons vraiment à remercier la mairie d'Albaret-Sainte-Marie, qui a joué le jeu en nous permettant de "garder" le même terrain pour cette année ». Désormais dans la dernière ligne droite des préparatifs, les organisateurs et la cinquantaine de bénévoles assurent avoir concocté un programme « aux petits oignons » : animations pour petits et grands - on peut citer la chasse aux trésors dans les andains, attendue par les enfants - le marché artisanal et de producteurs, qui, pour ces derniers, « ne sont que des producteurs en vente directe ». Un parti pris de l'association depuis plus de vingt ans et qui plaît, puisque certains réservent leur emplacement d'une année sur l'autre, « depuis les débuts de la fête ». Au total, ce seront 45 exposants qui pourront montrer leur savoir-faire sur le terrain de trois hectares, où une exposition d'animaux, une autre de machines anciennes et des démonstrations animeront la journée. Sans oublier le traditionnel repas préparé le midi, avec des produits locaux : « charcuterie de pays, Pavé de boeuf et agneau grillés à la plancha, aligot, fromage et tartes », énumère Jean-Claude Mayrand. Pas de réservation possible en amont pour ce repas pantagruélique, mais les tickets seront vendus sur place le jour même, selon le principe du « premier arrivé, premier servi ». Et pour lancer les festivités, ne pas oublier la traditionnelle bénédiction par l'évêque de Mende, monseigneur Benoît Bertrand, lors d'une messe en plein air.
« Tout est gratuit, le parking et les animations (ndlr sauf le repas du midi) », a conclu Jean-Claude Mayrand, qui invite « le plus grand nombre à venir faire la fête avec nous ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les attaques ne se calment pas et les gens sont à bout de nerfs

prévient Cécile Giboureau, porte-parole syndicale, soulignant que le troupeau de Guzet s’apprêtait à descendre d’estive.