Le Réveil Lozère 06 mai 2020 � 10h00 | Par Agra Presse

70 députés veulent privilégier le local dans la commande publique

Abonnez-vous R�agir Imprimer

« Les règles de la commande publique doivent être assouplies afin de permettre l'intégration d'un critère de préférence locale ! », demandent 70 députés de la majorité dans une tribune diffusée le 30 avril, dans la droite ligne des demandes de la FNSEA et des JA la veille. Ces parlementaires, dont Stéphane Travert, ancien ministre de l'Agriculture, et François de Rugy, ancien ministre de la Transition écologique, appellent le gouvernement à « impérativement et rapidement lancer des négociations au niveau de la Commission et du Parlement européen(s) » afin de pouvoir intégrer un critère de préférence locale dans la commande publique pour les produits agricoles et alimentaires. Une mesure qui serait, selon eux, « en cohérence avec la stratégie de la ferme à la fourchette en faveur du développement des circuits courts, sur laquelle travaille la Commission européenne ». Une telle position pourra être soutenue par d'autres États membres « désirant eux aussi relancer et favoriser leur économie locale », estiment les élus.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions �mises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se r�serve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et r�glements en vigueur, et decline toute responsabilit� quant aux opinions �mises,

En bref
Prochaine breve

5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Aujourd’hui, la zone des Landes malheureusement est condamnée à très court terme

A déclaré Marie-Pierre Pé, la directrice du Cifog (interprofession du foie gras), sur RTL le 8 janvier. Avec une quarantaine de nouveaux cas depuis le 8 janvier, l’épizootie d’influenza aviaire poursuit sa progression