Le Réveil Lozère 30 mars 2022 a 11h00 | Par Marion Ghibaudo

À Banassac, les élèves plantent des haies

Pour la deuxième édition de « la forêt s’invite à l’école », le PNR Aubrac a choisi de travailler avec cinq classes réparties sur le territoire du PNR.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © Marion Ghibaudo

Banassac, Marvejols, Taussac et Mur-de-Barrez : cinq communes, et cinq classes de troisième cycle (des CM1 et CM2) ont participé à cette nouvelle édition, organisée par le PNR Aubrac. La charte du parc naturel régional de l’Aubrac, dans sa mesure 7, prévoit « un projet éducatif ambitieux, favorable à l’appropriation des enjeux du développement durable ». C’est dans ce cadre que les agents du parc, coordonnés par Solveig Cherrier, chargée de mission éducation et sensibilisation, organisent plusieurs programmes d’actions éducatives mis à disposition des établissements scolaires du territoire de l’Aubrac, de la maternelle au lycée. Et pour faire comprendre la biodiversité d’une forêt, rien de mieux que de créer des ateliers pédagogiques avec des élèves de CM1 et CM2, notamment. Après un appel à candidature lancé en début d’année scolaire, les agents du parc mettent en place plusieurs actions avec les classes retenues. Une première action consiste à sensibiliser les élèves en les emmenant en balade en forêt, mais une balade éducative : ils récoltent des échantillons et essayent de deviner à quoi ils correspondent. La seconde intervention se déroule en classe, avec les agents du parc, qui expliquent les écosystèmes dans leur globalité. Et pour la troisième et dernière séance, les élèves sont invités à planter des arbres sur un site défini par les communes.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Nous disons stop à l'arrivée de toutes ces réglementations, le monde agricole n'en peut plus, il s'y perd. Il ne sait plus à quelle zone réglementaire il appartient, à quelle date semer.

Les chambres d'agriculture demandent une planification face au nombre important de politiques environnementales.