Le Réveil Lozère 20 novembre 2019 a 09h00 | Par Véronique Gruber

À Berbezit, les Denis prennent la relève des Saby

À Berbezit, en Haute-Loire, un couple venu du nord de la France a repris la ferme de Bernard et Thérèse Saby qui cherchaient des repreneurs depuis deux ans.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Ludivine et Sébastien Denis avec leur petit dernier dans les séchoirs de la ferme.
Ludivine et Sébastien Denis avec leur petit dernier dans les séchoirs de la ferme. - © HLP43

En août 2017, la commune forestière de Berbezit accueillait une nouvelle famille : Ludivine (37 ans), Sébastien (38 ans) Denis et leurs deux enfants (leur 3e enfant est né au printemps 2018). Le couple avait pour projet la reprise de l’EARL « Les Salaisons Fermières » de Bernard et Thérèse Saby ; une exploitation en production porcine avec transformation et vente directe, dans le village de Sauron.

S’installer en porcs à la montagne
Après leur BTS Production animale obtenu dans l’Aisne, et une expérience professionnelle en tant que salariés, dans des exploitations agricoles pour Sébastien, et dans l’industrie chez un sous-traitant d’Airbus pour Ludivine, qui n’a trouvé aucun débouché dans le domaine agricole malgré sa licence agro-alimentaire, les Denis portent le projet de s’installer. Dès 2015, ils partent à la recherche d’une exploitation à reprendre après avoir identifié trois critères majeurs : la montagne car Ludivine tenait à se situer à proximité d’une station de ski, le cochon et la transformation, pour Sébastien. « Le porc est une production moins coûteuse à l’installation et dont les cycles courts permettent d’obtenir de la trésorerie assez rapidement. Quant à la transformation, je connaissais bien », explique Sébastien.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1535, du 21 novembre 2019, en page 8.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

À chaque attaque, tous les éleveurs doivent pouvoir accéder aux tirs de défense simples, voire renforcés, sans entrave

défend Claude Font, référent loup pour la FNO (éleveurs ovins, FNSEA).