Le Réveil Lozère 08 juin 2022 a 11h00 | Par ED

À Grandrieu, les élèves de l'école découvrent la vie à la ferme

Le 2 juin, au lendemain de la journée mondiale du lait, la section laitière de la FDSEA 48 a organisé une journée découverte à la ferme pour les élèves de l'école maternelle de Grandrieu, sur l'exploitation de Jean-Yves Jourdan.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Le 2 juin, au lendemain de la journée mondiale du lait, la section laitière de la FDSEA 48 a organisé une journée découverte à la ferme pour les élèves de l'école maternelle de Grandrieu, sur l'exploitation de Jean-Yves Jourdan.
Le 2 juin, au lendemain de la journée mondiale du lait, la section laitière de la FDSEA 48 a organisé une journée découverte à la ferme pour les élèves de l'école maternelle de Grandrieu, sur l'exploitation de Jean-Yves Jourdan. - © ED

« Elle, c'est Orange, c'est la mère du petit veau que vous voyez là. Vous pouvez l'approcher, mais attention, il faut garder ses distances. Une vache, ce n'est pas méchant mais ça pèse 600 kg, un coup de tête, ça fait toujours mal ». Ce jeudi 2 juin, c'est avec patience et passion que Jean-Yves Jourdan et sa compagne, retraitée, ont fait visiter leur exploitation laitière installée à La Bataille, près de Grandrieu aux enfants de l'école maternelle communale. L'événement, organisé à l'initiative de la section laitière de la FDSEA 48 s'inscrit dans le cadre de la journée mondiale du lait qui s'est tenue la veille, le 1er juin.
Les écoliers qu'ils soient novices en agriculture ou qu'ils comptent parmi les nombreux enfants d'exploitants présents ce jour-là, se sont tous montré particulièrement curieux tout au long de la journée. Il faut dire que Jean-Yves Jourdan, éleveur de 35 Montbéliardes a mis les petits plats dans les grands pour l'occasion.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

En passant la brique de lait demi-écrémée à 0,80 € en magasin (contre 0,76 € auparavant, NDLR), nous arrivons à payer les producteurs 430 € les 1000 l. Par contre, je ne dégage aucune marge, si ce n’est les 10 % d’Égalim

explique Michel Biero, directeur Achats Lidl France, qui souhaiterait voir ses concurrents lui emboîter le pas.