Le Réveil Lozère 27 janvier 2021 a 09h00 | Par SR Occitanie

Agent de remplacement : maillon indispensable pour la continuité des exploitations

Kevin Chabanol est agent de remplacement en Lozère depuis quelques années. Fort de son expérience, il assure le remplacement d’Adeline Pauc qui est en congé maternité.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Kevin Chabanol est agent de remplacement en Lozère depuis quelques années. Fort de son expérience, il assure le remplacement d’Adeline Pauc qui est en congé maternité.
Kevin Chabanol est agent de remplacement en Lozère depuis quelques années. Fort de son expérience, il assure le remplacement d’Adeline Pauc qui est en congé maternité. - © SR Occitanie

Pouvez-vous vous présenter ?
Je m’appelle Kévin Chabanol, j’ai 25 ans, je suis originaire du nord de la Lozère. J’ai en poche un Bac pro CGEA. Je suis embauché en CDI au Service de remplacement depuis août 2019. J’avais commencé en juin 2015 mais je ne faisais que quelques missions par-ci par-là au départ. Je suis plutôt spécialisé en bovins viande car mon père avait une exploitation dans ce domaine et j’y baigne depuis tout petit. Mais grâce aux missions que je fais au SR je monte en compétence sur les autres domaines.

Qui remplacez-vous et pourquoi ?
Je remplace Adeline Pauc qui est en congé maternité. Je reste donc quelques mois pour assurer son remplacement. Son exploitation concerne surtout des bovins viande et des brebis. Comme je suis spécialisé en bovin viande, on m’a proposé ce remplacement.

Connaissiez-vous l’exploitante chez qui vous êtes intervenu ?
À l’époque avec mon lycée, on avait visité son exploitation mais sinon je n’avais jamais fait de remplacement pour elle.

Avez-vous pu la rencontrer pour le passage de consignes ?
La première fois que je suis venu, Adeline Pauc était là pour tout m’expliquer. Il faut savoir qu’elle est en Gaec avec ses parents, donc je ne suis pas seul sur l’exploitation, je travaille tous les jours avec son père. S’il est là le matin, il me dit ce qu’il y a à faire et après je suis autonome dans mes missions. Si jamais il y a un souci, il est toujours joignable.

Pourquoi êtes-vous agent de remplacement ?
J’ai été agent de remplacement un peu par hasard. En juin 2015, j’avais un ami qui était agent de remplacement et qui faisait des missions pour le SR, ensuite il s’est installé. Un jour, le service l’a appelé pour assurer un remplacement mais étant installé il ne pouvait pas l’assurer. Il m’a donc proposé de prendre la mission et j’ai accepté. La mission s’est très bien passée du coup j’ai continué. Au début je faisais quelques missions en CDD et depuis août 2019 je suis en CDI.
Qu’est-ce que vous diriez aux jeunes pour parler de votre métier ?
Le service de remplacement est une bonne première expérience si on veut s’installer, ça permet de découvrir différents modes de production et différentes façons de travailler. Ça permet de donner une idée du métier d’agriculteur, c’est très enrichissant. L’avantage aussi c’est qu’on a une rémunération constante et on sait ce qui tombe à la fin du mois.

Trois qualités pour être agent de remplacement ?
Pour moi, il faut être autonome, avoir un bon contact avec les gens et des capacités d’adaptation car sur les exploitations ce ne sont pas les mêmes façons de travailler.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Plus que le problème du prix, moi ce qui me préoccupe en tant que commerçant, c’est la disponibilité de certains produits dans les mois qui viennent

a alerté le 14 septembre sur l’antenne d’Europe 1, le PDG de Système U Dominique Schelcher.