Le Réveil Lozère 16 janvier 2019 a 09h00 | Par Aurélie Pasquelin

Agriculture, économie, débat national… les grands dossiers pour 2019

Conformément à la tradition, le conseil départemental et la préfecture de Lozère ont présenté, lundi dernier, leurs vœux pour la nouvelle année. Après un retour sur 2018, chacun des deux organisme a présenté ses projets et perspectives pour l’année qui commence.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Christine Wils-Morel, préfète de la Lozère et Sophie Pantel, présidente du conseil départemental.
Christine Wils-Morel, préfète de la Lozère et Sophie Pantel, présidente du conseil départemental. - © Aurélie Pasquelin

Chaque année, au mois de janvier, le conseil départemental et la préfecture unissent leurs forces pour présenter leurs vœux aux Lozériens. Cette année 2019 n’a pas fait exception à la règle et les deux organisations ont reçu une centaine de personnes lundi 14 janvier. Élus, représentants professionnels, personnalités… ont ainsi assisté à la cérémonie, ouverte cette année par la chorale de la classe de Stéphan Maurin qui a rassemblé les écoles de Florac et d’Ispagnac. La prestation a été suivie par la prise de parole de Sophie Pantel, présidente du Département et Christine Wils-Morel, préfète de la Lozère. Les deux représentantes ont profité de leurs discours pour revenir sur l’année 2018. Une année marquée notamment par l’organisation des premières assises de l’eau, le début des travaux d’installation de la fibre ou encore la venue du Premier ministre dans le cadre des commémorations sur la fin de la Première Guerre mondiale… Différents thèmes sur lesquels, les Sophie Pantel et Christine Wils-Morel sont toutes les deux revenues.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1493, du 17 janvier, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Je les invite plutôt à rejoindre les forces vives des structures qui œuvrent au quotidien à faire bouger les lignes. Tout comme j’encourage les jeunes à rejoindre nos écoles d’agronomie pour contribuer demain à accompagner ces indispensables évolutions

a répondu le président de chambres d’agriculture France (ex-Apca), Sébastien Windsor, le 16 mai dans une longue « lettre ouverte » au collectif d’étudiants d’AgroParisTech.