Le Réveil Lozère 31 décembre 2018 a 16h00 | Par Entente Causses et Cévennes

Agropastoralisme : déplacement en Irlande

Dans les Burren, les éleveurs sont soutenus depuis près de 20 ans pour le maintien ou le retour de pratiques pastorales positives pour le territoire.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Visite d’une exploitation impliquée dans le programme Burren.
Visite d’une exploitation impliquée dans le programme Burren. - © ECC

Dans le cadre du projet européen HNV-Link, une délégation française s’est déplacée en Irlande fin octobre durant quatre jours pour s’informer sur un projet de soutien du pastoralisme dans les Burren (comté de Galway, au sud du Connemara). La délégation des Causses et Cévennes était composée d’un éleveur de vaches Aubrac du Mont-Lozère, de chargés de mission agri-environnement du PNC, du CEN et de l’Entente Causses et Cévennes. Le groupe a pu participer à de nombreuses activités programmées dans le cadre du « Burren Festival », événement annuel qui vise à célébrer l’activité pastorale, les richesses paysagères et la biodiversité qui en dépendent.
La délégation a pu bénéficier de témoignages très variés sur différents programmes de soutien au pastoralisme sur les Burren lors de la conférence nationale sur l’agri-environnement, des animations grand public, d’une fête de la transhumance, mais surtout auprès d’éleveurs et de techniciens rencontrés lors de visites de terrain.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1491, du 3 janvier, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Je les invite plutôt à rejoindre les forces vives des structures qui œuvrent au quotidien à faire bouger les lignes. Tout comme j’encourage les jeunes à rejoindre nos écoles d’agronomie pour contribuer demain à accompagner ces indispensables évolutions

a répondu le président de chambres d’agriculture France (ex-Apca), Sébastien Windsor, le 16 mai dans une longue « lettre ouverte » au collectif d’étudiants d’AgroParisTech.