Le Réveil Lozère 19 mai 2021 a 09h00 | Par AG

Air, eau, sol : la Commission européenne présente son plan « zéro pollution »

Comme annoncé dans le cadre du Green deal, la Commission européenne a présenté son plan pour « une pollution zéro de l'air, de l'eau et du sol » qui fixe un certain nombre d'objectifs à atteindre notamment pour le secteur agricole.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Comme annoncé dans le cadre du Green deal, la Commission européenne a présenté son plan pour « une pollution zéro de l'air, de l'eau et du sol » qui fixe un certain nombre d'objectifs à atteindre notamment pour le secteur agricole.
Comme annoncé dans le cadre du Green deal, la Commission européenne a présenté son plan pour « une pollution zéro de l'air, de l'eau et du sol » qui fixe un certain nombre d'objectifs à atteindre notamment pour le secteur agricole. - © N Ouvrard/Illustration

La Commission européenne a présenté le 12 mai son plan d'action visant à atteindre en 2050 « une pollution zéro pour l'air, l'eau et le sol », qui était prévu dans le cadre du Green deal. Elle fixe un certain nombre d'objectifs parmi lesquels : réduire de 25 % les écosystèmes de l'UE où la pollution menace la biodiversité, réduire de plus de 55 % les décès prématurés causés par la pollution atmosphérique, faire en sorte que, d'ici à 2030, 75 % des sols soient sains notamment en réduisant de 50 % les pertes de nutriments et l'utilisation de pesticides chimiques.
Pour ce qui est de la qualité de l'air, Bruxelles souhaite renforcer les dispositions relatives à la surveillance, à la modélisation et aux plans de qualité de l'air afin d'aider les autorités locales, tout en améliorant l'applicabilité globale du cadre réglementaire. Un suivi des programmes nationaux de lutte contre la pollution atmosphérique et des engagements de réduction sera assuré afin de garantir la mise en oeuvre intégrale de la directive sur les engagements nationaux de réduction des émissions. La Commission rappelle d'ailleurs que sa dernière évaluation a montré « que les mesures annoncées par les États membres dans leurs programmes nationaux de lutte contre la pollution atmosphérique ne suffiront pas à atteindre les niveaux de réduction des émissions d'ammoniac nécessaires pour atteindre les objectifs de 2030 ». La Commission souhaite également introduire des exigences plus strictes pour lutter contre la pollution de l'air à la source, « par exemple dans les secteurs de l'agriculture, de l'industrie, des bâtiments et de l'énergie, ainsi que des transports ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Nous considérons que la règle de répartition se doit d’évoluer au regard de la réalité économique

a indiqué l’Élysée lors d’un échange avec la presse concernant le nouveau paquet climat de la Commission le 23 juillet.