Le Réveil Lozère 13 mars 2019 a 10h00 | Par Renaud Saint-André

Andaineurs à peignes ou à soleils, le grand retour

Ils avaient disparu du marché, les andaineurs à peignes ou à soleils font leur grand retour, une technique simple qui a ses avantages.

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Les gyro-andaineurs occupent le terrain depuis une bonne quarantaine d'années en lieu et place des vieux râteaux-faneur Mc Cormick ou des andaineurs à soleil, les fameux Rémy. Les gyro-andaineurs les ont rapidement remplacés à la faveur de leur vitesse et de leur largeur de travail, reléguant ces vieux matériels au rang des antiquités. Pourtant, depuis quelques années, ces vielles techniques d'andainage refont leur apparition avec des matériels modernisés, mais pour un résultat identique à ce qui avait fait leur succès, à savoir la préservation des feuilles des légumineuses et l'absence de terre dans les andains.

Soulever le foin pendant le retournement
L'andaineur à peigne soulève le foin pendant le retournement sans le traîner sur le sol. Les peignes suivent une trajectoire circulaire, entrent verticalement dans le fourrage et le redéposent horizontalement au-dessus du sol sans le charger de terre ou de caillou. Ces andaineurs peuvent avoir plusieurs largeurs et plusieurs configurations. Ils peuvent travailler sur des largeurs de 3 mètres à 8,50 mètres pour les plus larges. Certains modèles peuvent être traînés ou poussés. Ils peuvent tout autant effectuer un andain au centre ou en latéral. Certains peuvent aussi réaliser des andains « de nuit », c'est-à-dire effectuer deux petits andains côte à côte pour éviter que le foin ne se charge de rosée, particulièrement vrai en fin de saison pour les regains.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1501, du 14 mars 2019, en page 11.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Je les invite plutôt à rejoindre les forces vives des structures qui œuvrent au quotidien à faire bouger les lignes. Tout comme j’encourage les jeunes à rejoindre nos écoles d’agronomie pour contribuer demain à accompagner ces indispensables évolutions

a répondu le président de chambres d’agriculture France (ex-Apca), Sébastien Windsor, le 16 mai dans une longue « lettre ouverte » au collectif d’étudiants d’AgroParisTech.