Le Réveil Lozère 16 décembre 2020 a 11h00 | Par Chambre d'agriculture de la Lozère

Anticiper son départ à la retraite, les enjeux

Le Point accueil transmission (PAT) à la chambre d’agriculture est la porte d’entrée pour engager sa transmission. Il permet aux agriculteurs de bénéficier d’un accompagnement personnalisé. Il est aussi ouvert aux agriculteurs en recherche d’associés ou souhaitant se reconvertir professionnellement.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Chaque parcours est unique et nécessite un accompagnement adapté.
Chaque parcours est unique et nécessite un accompagnement adapté. - © Aurélie Pasquelin/Illustration

D’ici 2026, plus de 30% des chefs d’exploitation atteindront l’âge de la retraite et seront susceptibles de transmettre leur exploitation*. L’enjeu du renouvellement des générations est posé. La réussite d’une transmission résulte de l’anticipation des démarches. Cesser son activité est une étape importante. Le maintien du potentiel de l’exploitation, la réflexion sur le mode de transmission du foncier, sur le logement du repreneur sont de nombreux facteurs clés à prendre en compte dans ces démarches. Il est également primordial d’associer son entourage à sa réflexion de la transmission.
Quel que soit l’avancement de votre projet, vous voulez être informé sur les étapes de la transmission ? Les aides mobilisables ? Les outils de diffusion et les offres d’accompagnement ? Vous pouvez prendre contact avec votre pôle ou Lucie Bertrand, conseillère spécialisée transmission à la chambre d’agriculture de Lozère.

Un service voué à la transmission
Le PAT est aussi dédié aux agriculteurs en recherche d’associés ou souhaitant se reconvertir professionnellement. Chaque parcours est unique et nécessite un accompagnement adapté, quelles que soient les raisons de votre cessation d’activité. La chambre d’agriculture est là pour guider les chefs d’exploitations agricoles dans ces démarches. Le Point accueil transmission est la porte d’entrée pour engager sa transmission. Il permet aux agriculteurs de bénéficier d’un accompagnement durant le processus. Il aide à établir un plan d’action de sa sortie d’activité, avec un suivi personnalisé dans la durée. Enfin il permet de mettre en relation les repreneurs et les cédants.
Un des accompagnements proposés permet la réalisation d’un audit. Il est le fruit d’un travail entre l’agriculteur et la conseillère du PAT. Ce diagnostic a pour but premier de définir et préparer la transmission de son exploitation. Il permet d’analyser les moyens de production existants sur l’exploitation, ses points forts, ses limites, ses marges de progrès. Il permet aussi d’évaluer les conditions de reprise de l’exploitation en s’appuyant sur différents partenaires et experts. Une aide de l’État (AITA) est accordée pour la réalisation de l’audit transmission avec une prise en charge financière partielle par la chambre d’agriculture de la Lozère.

 

EN PRATIQUE :

Contactez le pôle le plus proche ou Lucie Bertrand, conseillère spécialisée transmission à la chambre d’agriculture de Lozère, au 04 66 65 62 00.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Nous ne pouvons plus assumer financièrement de payer l’intégralité des dégâts agricole pour tout le territoire, alors qu’il y a des zones où nous ne pouvons pas mettre les pieds

rappelle Willy Schraen, président de la FNC.