Le Réveil Lozère 23 mars 2022 a 15h00 | Par Marion Ghibaudo

Après de nombreuses années d'itinérance, l'interrégional charolais se fixe à Nasbinals

Jeudi 17 mars, s'est tenue l'assemblée générale de la fédération sud Massif central des charolais, rassemblant des éleveurs du Cantal, de la Haute-Loire, de Lozère et de l'Aveyron à Nasbinals. Sébastien Cluzel, président du Herd-book charolais, était présent à la réunion.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Jeudi 17 mars, s'est tenue l'assemblée générale de la fédération sud Massif central des charolais, rassemblant des éleveurs du Cantal, de la Haute-Loire, de Lozère et de l'Aveyron à Nasbinals. Sébastien Cluzel, président du Herd-book charolais, était présent à la réunion.
Jeudi 17 mars, s'est tenue l'assemblée générale de la fédération sud Massif central des charolais, rassemblant des éleveurs du Cantal, de la Haute-Loire, de Lozère et de l'Aveyron à Nasbinals. Sébastien Cluzel, président du Herd-book charolais, était présent à la réunion. - © Marion Ghibaudo

Cette assemblée générale a été l'occasion, pour les éleveurs, d'acter une petite révolution : le concours interrégional charolais se déroulera désormais, chaque année, à Nasbinals, en même temps que la Fête de l'Aubrac.
Cette réunion a aussi été l'occasion pour les éleveurs d'entrer dans une nouvelle ère, puisque Francis Pons, bien connu pour sa moustache piquante, sa bonne humeur et son envie de faire connaître la race charolaise au plus grand nombre, a décidé de passer la main à la présidence de la fédération. La présidence sera désormais une coprésidence, avec un représentant par département.

Un concours itinérant
« Le premier concours interrégional a eu lieu en 1988 à Baraqueville », a rappelé Francis Pons. Et après plus de quinze ans d'itinérance, la fédération a décidé qu'il était temps de fixer ce concours en un seul lieu, central, et de l'adosser à la fête de l'Aubrac qui a lieu chaque premier week-end de septembre. « Cela va donner un nouveau souffle à notre concours, et lui donner plus de visibilité », a affirmé Francis Pons, qui espère voir émerger de nouvelles dynamiques autour de la race charolaise. « Et puis, notre débouché principal est avec l'Aubrac, il y a une vraie complémentarité entre les deux races », a souligné le désormais ancien président

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Je les invite plutôt à rejoindre les forces vives des structures qui œuvrent au quotidien à faire bouger les lignes. Tout comme j’encourage les jeunes à rejoindre nos écoles d’agronomie pour contribuer demain à accompagner ces indispensables évolutions

a répondu le président de chambres d’agriculture France (ex-Apca), Sébastien Windsor, le 16 mai dans une longue « lettre ouverte » au collectif d’étudiants d’AgroParisTech.