Le Réveil Lozère 08 juin 2022 a 10h00 | Par Sophie Chatenet

Après deux ans d'absence, le salon de l'herbe et des fourrages fait son retour dans l'Allier

Entre démonstrations en conditions réelles, ateliers techniques et espace conseil... le salon de l'herbe, organisé du 1er au 2 juin à Villefranche-d'Allier, a drainé des milliers d'agriculteurs en quête de solutions pratiques pour optimiser leur conduite d'exploitation.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Entre démonstrations en conditions réelles, ateliers techniques et espace conseil... le salon de l'herbe, organisé du 1er au 2 juin à Villefranche-d'Allier, a drainé des milliers d'agriculteurs en quête de solutions pratiques pour optimiser leur conduite d'exploitation.
Entre démonstrations en conditions réelles, ateliers techniques et espace conseil... le salon de l'herbe, organisé du 1er au 2 juin à Villefranche-d'Allier, a drainé des milliers d'agriculteurs en quête de solutions pratiques pour optimiser leur conduite d'exploitation. - © SC

Sous un soleil généreux, à peine perturbé par une légère averse matinale, le salon de l'herbe et des fourrages a fait le plein de visiteurs, la semaine dernière, du côté de Villefranche-d'Allier, dans l'Allier. Après deux ans d'absence, sur une parcelle aménagée de 40 hectares, tout avait été conçu pour répondre au mieux aux interrogations des éleveurs, venus en nombre. Ainsi, la part belle a été faite aux démonstrations des géants des champs, aux matériels combinant les usages promettant des gains d'efficacité, mais aussi aux conseils de techniciens sur les mélanges les plus opportuns, les variétés les plus résilientes face à la sécheresse. Cette dernière est déjà bien présente, puisque l'ensemble du grand bassin allaitant, terreau du salon de l'herbe, rencontre un déficit hydrique préoccupant depuis quelques semaines déjà. À Villefranche, les parcelles de démonstration ont été irriguées à trois reprises dès la fin du mois d'avril. Force est de constater que cela n'aura pas suffi à amortir les coups de chaud des derniers jours de mai. « Plus que jamais, le salon de l'herbe et des fourrages se veut le reflet de ce que traverse le monde agricole, et à ce titre, difficile d'occulter la nécessaire adaptation au changement climatique », explique Frédéric Bondoux, commissaire général du salon et président de Profield Events, société organisatrice.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Julien Denormandie avait promis que les aides à la conversion qui ne sont pas consommées resteraient orientées vers l’agriculture biologique, et c’est ce que nous devons confirmer avec Marc Fesneau

indique à Agra presse Étienne Gangneron, vice-président de la FNSEA en charge du dossier.