Le Réveil Lozère 14 octobre 2020 à 14h00 | Par Marion Ghibaudo

Areal et l’Adapefa fusionnent en un seul organisme

Jeudi 8 octobre, Areal et l’Adapefa ont tenu leur assemblée générale. Entre l’élection du nouveau président d’Areal et l’annonce de la fusion des structures Areal et Adapefa, l’assemblée générale a été prolifique.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Frédéric Crueyze, à gauche sur la photo, est remplacé au poste de président d’Areal par Pierre Monteil (au centre). À droite de la photo se trouve Charles Brunel, président de l’Adapefa. Les élus sont entourés de leurs équipes respectives.
Frédéric Crueyze, à gauche sur la photo, est remplacé au poste de président d’Areal par Pierre Monteil (au centre). À droite de la photo se trouve Charles Brunel, président de l’Adapefa. Les élus sont entourés de leurs équipes respectives. - © Marion Ghibaudo

Areal et l’Adapefa ont décidé de fusionner leurs associations : ce fut la première chose annoncée au cours de l’assemblée générale. La dissolution de l’Adapefa interviendra d’ici le 31 décembre 2020.
La seconde annonce de l’assemblée générale a concerné le remplacement de Frédéric Crueyze à la présidence d’Areal par Pierre Monteil, du Gaec de Cheminades. Frédéric Crueyze a décidé de se retirer, « pour des raisons personnelles et parce qu’il n’avait plus le temps » d’assumer les responsabilités inhérentes au poste de président, a-t-il expliqué en introduction de la session.

Une fusion pour simplifier les structures
Si l’Adapefa est née en 1997, Areal elle, s’est développée en 2017 seulement. Pourtant, les deux structures remplissent un objectif similaire : fournir de la main-d’œuvre aux agriculteurs qui en auraient besoin. « Notre but reste le même, sous une nouvelle forme : promouvoir l’emploi agricole auprès des jeunes », a insisté Pierre Monteil.
L’Adapefa avait concentré ses activités sur les apprentis, et accompagner maîtres d’apprentissage et apprentis dans les démarches administratives, mise en relation des deux côtés, etc. Areal est « le prolongement de l’Adapefa, puisqu’elle a le statut d’employeur départemental et met de la main-d’œuvre à disposition de ses adhérents », a expliqué Charles Brunel, président de l’Adapefa lors de la présentation de l’association.
À cause de la similitude des missions, pour une meilleure clarté dans la présentation, et une « mutualisation des moyens des associations », les dirigeants ont trouvé tout naturel de regrouper les deux organisations. D’autant plus que les employés d’Areal et de l’Adapefa, qui partagent les mêmes bureaux, ont déjà l’habitude de collaborer.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

À la différence des éco-régimes, qui seront obligatoires pour chaque État, la stratégie « Farm to fork » ne l’est pas, mais elle va se décliner dans les plans stratégiques nationaux

Explique le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, dans un entretien accordé à Agra Presse le 26 octobre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui