Le Réveil Lozère 25 novembre 2021 a 10h00 | Par Marion Ghibaudo

Areal et l'Adapefa poursuivent leur fusion programmée

Mercredi 17 novembre à Mende, Areal et l'Adapefa ont tenu leurs assemblées générales. Pour l'Adapefa, cette assemblée était la dernière avant sa fusion programmée avec Areal pour début 2022.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Mercredi 17 novembre à Mende, Areal et l'Adapefa ont tenu leurs assemblées générales. Pour l'Adapefa, cette assemblée était la dernière avant sa fusion programmée avec Areal pour début 2022.
Mercredi 17 novembre à Mende, Areal et l'Adapefa ont tenu leurs assemblées générales. Pour l'Adapefa, cette assemblée était la dernière avant sa fusion programmée avec Areal pour début 2022. - © Marion Ghibaudo

« Les missions d'Areal sont de faciliter le partage de main-d'oeuvre, et de promouvoir le salariat agricole et l'apprentissage, en somme de faire vivre l'emploi agricole en Lozère », a rappelé Pierre Monteil, président d'Areal. Des missions qui faisaient doublon avec celles de l'Adapefa, et qui ont décidé Pierre Monteil et Charles Brunel, président de l'Adapefa, à réfléchir à une fusion de leurs structures, « pour mieux servir les intérêts des employés et apprentis que nous faisons travailler ». Après un an de travail, la fusion sera donc effective dès le début de l'année 2022, ont annoncé les deux présidents. « La fusion sera annoncée après une assemblée générale extraordinaire de l'Adapefa en 2022, ont confirmé Charles Brunel et Pierre Monteil. Si cette fusion veut dire que l'Adapefa n'existera plus, Charles Brunel et Pierre Monteil continueront de travailler ensemble : « je reste président d'Areal, a détaillé Pierre Monteil, mais Charles Brunel sera mon second, et restera en charge du dossier de l'apprentissage ».
Pour Charles Brunel, « la mutualisation des moyens, notamment dans les petites structures, est une bonne chose, et va contribuer à clarifier les messages ».
Areal poursuit sur sa lancée positive depuis ses débuts en 2018 : « en 2020, nous avons recensé 19 967 heures travaillées, contre 10 906 heures en 2019 », s'est réjoui Pierre Monteil. Une belle percée pour une petite structure sur laquelle les groupements d'employeurs s'appuient de plus en plus. L'inclusion des apprentis (jusqu'alors sous égide Adapefa) au sein d'Areal a commencé depuis septembre 2021, ce qui porte les effectifs d'Areal à 12 salariés en CDI, 9 apprentis et 11 salariés en CDD. Quant au nombre d'adhérents, il poursuit sa progression, une autre bonne nouvelle à porter au crédit de la structure : en 2019, 65 adhérents avaient été enregistrés, contre 90 en 2020. « En 2021, nous atteignons une certaine stabilité », a noté Pierre Monteil.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

La tentation d’arrêter l’élevage n’est plus taboue

Écrivent les présidents de la chambre régionale d’agriculture de Bretagne dans une longue lettre ouverte rendue publique le 26 novembre et adressée au ministre de l’Agriculture et aux élus de la région.