Le Réveil Lozère 22 décembre 2020 a 10h00 | Par AG

Arrêté abeille et plan pollinisateurs : consultation publique repoussée

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Dans le cadre du plan pollinisateurs, le lancement de la consultation publique sur l’arrêté « abeille » révisé, auparavant prévue pour la fin décembre, a été repoussé au début de l’année et le texte officiel ne sera pas publié avant fin mars, apprend Agra Presse auprès de sources professionnelles. « L’intention de la ministre de la Transition écologique était de boucler le texte d’ici quinze jours, alors que nous n’avions eu aucun écho sur nos propositions », souligne Christiane Lambert, présidente de la FNSEA. Les professionnels avaient été sollicités le 4 puis le 15 décembre par l’hôtel de Roquelaure pour évoquer les premières pistes. « C’était essentiellement le sujet phytos qui était traité, dans la précipitation, et sans écouter », déplore Mme Lambert. « Nous avons entendu les inquiétudes des uns et des autres. Il y aura bien une concertation qui tiendra compte des réalités de terrain et des conditions de travail », a confirmé Julien Denormandie le même jour dans le cadre d’un déplacement à Saclay. Pour le ministre de l’Agriculture, « il faut faire en sorte de répondre au principal enjeu des abeilles entre mars et juin, qui est d’avoir des zones nourricières ». La FNSEA avait soumis dès l’automne plusieurs propositions dans ce sens, dont l’aménagement de zones mellifères, ainsi qu’un travail sur le volet sanitaire de l’apiculture.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Cette décision est une bonne nouvelle pour développer les panneaux sur toitures et l’autonomie dans nos fermes

ont commenté les Jeunes agriculteurs, par opposition à « la multiplication tous azimuts [du photovoltaïque] au sol ».