Le Réveil Lozère 12 octobre 2022 a 12h00 | Par Marion Ghibaudo

Assemblée générale du Fogefor : des histoires d'arbres et d'hommes

Vendredi 16 septembre, à la Bastide-Puy-Laurent (La Courège), a eu lieu l'assemblée générale du Fogefor. L'occasion pour les adhérents de se retrouver pour une journée au thème évocateur : « des forêts, des hommes, des histoires ».

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Vendredi 16 septembre, à la Bastide-Puy-Laurent (La Courège), a eu lieu l'assemblée générale du Fogefor. L'occasion pour les adhérents de se retrouver pour une journée au thème évocateur : « des forêts, des hommes, des histoires ».
Vendredi 16 septembre, à la Bastide-Puy-Laurent (La Courège), a eu lieu l'assemblée générale du Fogefor. L'occasion pour les adhérents de se retrouver pour une journée au thème évocateur : « des forêts, des hommes, des histoires ». - © Marion Ghibaudo

Accueillis sur la propriété de la famille Ghysel, à la Courège, les adhérents ont pu évoquer, en compagnie de Tristan Susse, expert forestier gestionnaire de deux propriétés (dont celle de la famille Ghysel), les difficultés forestières actuelles. Et les solutions possibles pour pallier, notamment, au manque d'infrastructures forestières disponibles en Lozère. Ce qui rend d'autant plus difficile le développement économique de la filière dans le département.
Jean-Luc Ghysel et Marie-Hélène Laporte, sa soeur, ont donc présenté la Courège, et l'arboretum que leur père, Michel Ghysel, a mis toute une vie à construire : près de 700 essences s'y côtoient, plantées pendant près de 40 à 50 ans, l'oeuvre de toute une vie ; des arbres que les enfants ont aidés à planter durant vacances et fins de semaine, et dont ils évoquent le souvenir avec une certaine tendresse. « Il a construit ce domaine dans l'idée de constituer un patrimoine familial à transmettre ». Après cette première balade, c'est sur une parcelle forestière exploitée par la famille Ghysel que la visite s'est poursuivie. Parcelle gérée par Tristan Susse, qui « gère des forêts depuis 2007, notamment dans le Morvan ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Grâce aux reports de stock de l’année 2021, la majorité des éleveurs et éleveuses sont sereins pour cet hiver mais sont préoccupés par la possibilité que l’année 2023 puisse ressembler à 2022, auquel cas les bilans fourragers seraient loin de l’équilibre

rapporte la dernière note agro-climatique de l’Idele (Institut de l’élevage), publiée le 17 novembre.