Le Réveil Lozère 05 septembre 2021 a 09h00 | Par SC

Au coeur de la saline royale d'Arc-et-Senans

Ancienne manufacture de sel du xviiie siècle, la Saline royale d'Arc-et-Senans dans le Doubs est le chef-d'oeuvre de Claude Nicolas Ledoux.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Ancienne manufacture de sel du xviiie siècle, la Saline royale d'Arc-et-Senans dans le Doubs est le chef-d'oeuvre de Claude Nicolas Ledoux.
Ancienne manufacture de sel du xviiie siècle, la Saline royale d'Arc-et-Senans dans le Doubs est le chef-d'oeuvre de Claude Nicolas Ledoux. - © SC

Il est des bâtiments dont la localisation interroge. La saline royale d'Arc-et-Senans, cette « usine » à sel en plein coeur du Doubs exploitée dès le xviiie siècle, est de ceux-là. Pour comprendre le choix de cette implantation, un détour par l'est s'impose. La production de sel se fait principalement de deux façons : soit à partir du sel marin dans des marais salants ; soit à partir de sel de gemme (des cristaux). En Franche-Comté, c'est cette deuxième forme de sel que l'on trouve, cristallisé dans une mer qui s'est retirée il y a des millions d'années. Ces cristaux, remontés à la surface suite à des mouvements géologiques, viennent charger de sel l'eau douce qui ruisselle à son contact : c'est la saumure. Le sel peut alors s'extraire par évaporation en chauffant la saumure. Ces zones salifères se répartissent en trois ensembles géographiques : de Lons-le-Saunier à Salins ; en bordure des Vosges méridionales autour des sources de Saulnot, Couthenans, etc. ; au nord de Besançon, avec le gisement de Miserey. L'exploitation de sel en Franche-Comté s'étend du début de notre ère, selon des témoignages archéologiques à Grozon, à 1966, date de fermeture de Montmorot. Outre Grozon, seules les salines de Salins et de Lons-le-Saunier sont attestées avant l'an mil. À Arc-et-Senans, l'exploitation débute en 1779. Sur recommandation de Madame du Barry, Claude Nicolas Ledoux est nommé « commissaire aux salines de Lorraine et de Franche-Comté » en 1771. Il est chargé de composer un projet de saline moderne, assez inédit pour l'époque.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les mots ont agacé, parce qu’ils ont sans doute été trop forts

regrette Loïc Guines, président de l’Agence bio et référent bio pour l’Apca dans une interview avec Agra presse parue le 17 juin.