Le Réveil Lozère 19 juin 2019 a 10h00 | Par Aurélie Pasquelin

Au musée des merveilles d’antan

Passionné par l’histoire de son territoire, Louis Barrial fait visiter le musée du Matériel de la vie d’avant à Villefort. Un lieu plein de surprises où l’on peut découvrir des voitures, des objets du quotidien, du matériel agricole…

Abonnez-vous Reagir Imprimer
 (© Aurélie Pasquelin)  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin

Ancien vendeur de matériel et d’électroménager à Villefort, Louis Barrial est un passionné de ce que l’on pourrait appeler « la vie d’avant ». Âgé de 86 ans, il s’est constitué, tout au long de sa vie, une collection de véhicules et d’objets de la vie quotidienne. Depuis maintenant un an, il fait visiter le musée du « Matériel de la vie d’avant », qui compte pour une grande partie des pièces de sa collection.
Installé dans ses anciens entrepôts, situés dans le village de Villefort, le musée est géré par l’association Le matériel de la vie d’avant. « En créant le musée, nous voulions faire revivre ce lieu », explique le retraité qui a dû aménager le site pour pouvoir accueillir du public. « Nous avons travaillé pendant six années pour pouvoir ouvrir le musée », ajoute l’intéressé.

Des véhicules d’exceptions
Sur les 1 200 m2 d’exposition, des centaines de pièces sont réunies. Chaque visite, d’une heure trente environ, est assurée par Louis Barrial, qui connaît toutes les pièces de la collection. Il agrémente chaque visite d’explications, d’anecdotes et d’histoires, qu’elles soient locales ou plus générales. Il faut dire que Louis Barrial travaille sur ces pièces depuis des années. Les huit voitures anciennes que compte le musée « sont en état de marche », certifie l’ancien commerçant qui participe depuis plusieurs années à des rallyes historiques à leurs volants.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1515, du 20 juin 2019, en page 16.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les Cuma attendent du projet de loi énergies renouvelables qu’il soutienne le développement de solutions mutualisées. Il s’agit en priorité de lever les freins à la production d’énergie en Cuma : ouverture statutaire, simplification des démarches administratives, développement des liens avec les collectivités territoriales, etc

d’après un communiqué.