Le Réveil Lozère 02 février 2023 a 08h00 | Par P. Olivieri

Aurillac, référence tricolore de la transformation fermière

Tout l'Hexagone et même la Corse viennent se former à Aurillac à des techniques de transformation fermière des viandes.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Séquence plus ludique mais pas dénuée d'intérêt : l'analyse sensorielle de différents saucissons dont certains conçus et emmenés par des stagiaires.
Séquence plus ludique mais pas dénuée d'intérêt : l'analyse sensorielle de différents saucissons dont certains conçus et emmenés par des stagiaires. - © P. Olivieri

Malgré la tempête Gérard qui a balayé les côtes bretonnes avant de compliquer grandement la circulation sur le réseau cantalien enneigé, Marie-Pierre et Xavier ont pris la route en début de semaine dernière, direction le CFPPA d'Aurillac. Près de huit heures de trajet sans pause mais largement amortis par les trois jours de formation que le couple des Côtes d'Armor vient de suivre auprès d'Yves Arnaud pour acquérir les fondamentaux de la fabrication de saucissons et jambons secs fermiers*. « C'est loin mais ça vaut le coup ! En Bretagne, on trouve beaucoup de méthodes de transformation industrielles mais rien sur le fermier », explique Marie-Pierre, à la tête avec son conjoint d'un atelier naisseur-engraisseur de 140 truies, dont 5 % de la production est transformée. « Aujourd'hui, on boucle la boucle pour transformer et vendre sur l'exploitation un produit de qualité », affiche le tandem breton, convaincu par une précédente formation à Aurillac sur la charcuterie cuite.

Plus d'une formation par semaine
Depuis dix ans, le CFPPA, avec son équipe de quatre formateurs et son laboratoire viande, s'est imposé comme la référence française de la transformation fermière de viandes. L'an dernier, ce sont une soixantaine de formations courtes (un à quatre jours) à destination de producteurs, futurs éleveurs et salariés, qui ont été délivrées, dont plus de la moitié hors site. Et la demande ne faiblit pas tant la réputation du centre cantalien est grande : Bretagne, Alsace, Vosges, Dordogne, Pyrénées, Corse sont ainsi représentés au sein de la quinzaine de stagiaires de la formation de cette mi-janvier, avant une délégation basque.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Le gouvernement envisagerait d’instaurer (…) des taux d’emprise au sol maximum variables selon le type de culture

rapporte la FFPA (producteurs agrivoltaïques) dans un communiqué.