Le Réveil Lozère 18 septembre 2019 a 11h00 | Par Actuagri

Baisse de la TATFNB : L’APCA appelle à ne pas affaiblir le modèle agricole français

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Le projet de loi de finances 2020 devrait être officiellement présenté le 25 septembre prochain. À quelques jours de cette présentation l’APCA rappelle que le gouvernement envisage une baisse de 15 % de la TATFNB, qui finance le développement agricole conduit par les chambres d’agriculture. L’organisation souligne que cette diminution aura des répercussions en cascade sur la mobilisation d’autres fonds publics (Région, État, Europe). « La proposition du gouvernement est plus que mal venue au moment où l’agriculture a besoin de moyens pour assurer les transitions », insiste l’APCA. Elle estime que cette baisse serait une fausse économie pour les agriculteurs et que cela entraînerait un développement agricole à deux vitesses. L’organisation rappelle qu’elle a un plan stratégique ambitieux pour accompagner l’agriculture et les territoires. « Affaiblir les chambres d’agriculture, c’est attaquer le modèle agricole français », persiste l’APCA.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Je les invite plutôt à rejoindre les forces vives des structures qui œuvrent au quotidien à faire bouger les lignes. Tout comme j’encourage les jeunes à rejoindre nos écoles d’agronomie pour contribuer demain à accompagner ces indispensables évolutions

a répondu le président de chambres d’agriculture France (ex-Apca), Sébastien Windsor, le 16 mai dans une longue « lettre ouverte » au collectif d’étudiants d’AgroParisTech.