Le Réveil Lozère 11 décembre 2019 à 12h00 | Par Sophie Chatenet

Bâtiments : des aides pour accompagner les éleveurs

Modernisation, optimisation des conditions de travail, amélioration du volet sanitaire et des performances énergétiques… Les aides du plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations agricoles (PCAE) balayent un large champ d’investissements.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le PCAE a permis d’accélérer la modernisation des bâtiments d’élevage.
Le PCAE a permis d’accélérer la modernisation des bâtiments d’élevage. - © SC

Le plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations (PCAE) est un dispositif de soutien aux investissements. Il concerne l’ensemble des productions animales (élevages de ruminants et de monogastriques) et également végétales. Le PCAE est compris dans un programme plus large : le plan de développement rural (PDR) défini pour la période 2015-2020. Les PDR sont pilotés par la Région et la Draaf, mais sont validés par Bruxelles, car les actions et les aides associées peuvent bénéficier de cofinancements européens (Feader). Les autres financeurs « classiques » sont l’État, la Région, les Départements et les agences de l’eau.

En Occitanie…
Les PDR ont été écrits avant la définition de la nouvelle Région Occitanie. Ils existent donc actuellement deux PDR distincts, celui de l’ex-Languedoc-Roussillon et celui de l’ex-Midi-Pyrénées, ce qui signifie également que deux PCAE distincts se côtoient. Les deux PCAE sont toutefois gérés par le même duo Région-Draaf et par thématiques.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1538, du 12 décembre 2019, en page 8.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Depuis des semaines, un éleveur perd 150 euros par animal vendu.

a dénoncé le bureau du Berceau des races à viande du Massif Central (Brav, regroupant 22 départements).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui