Le Réveil Lozère 22 mai 2021 a 09h00 | Par Patricia Olivieri

Bien dans sa tête et dans ses bottes

Lui-même éleveur de salers, Jean-François Mathieu, formé à la PNL, aide les agriculteurs à trouver la cause et les solutions à leur mal-être.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Lui-même éleveur de salers, Jean-François Mathieu, formé à la PNL, aide les agriculteurs à trouver la cause et les solutions à leur mal-être.
Lui-même éleveur de salers, Jean-François Mathieu, formé à la PNL, aide les agriculteurs à trouver la cause et les solutions à leur mal-être. - © Patricia Olivieri

Ne dites pas à Jean-François Mathieu qu'il est un formateur et encore moins un coach mental. Lui se définit plutôt comme un « bricoleur », un « mécano du mental » pour aider ses concitoyens à poser des mots et des causes sur leur mal-être mais surtout à trouver les clés pour emprunter les voies d'une sérénité et liberté retrouvées. Sa boîte à outils, cet ancien conseiller agricole à la chambre d'agriculture de Corrèze, c'est au Pays basque qu'il l'a trouvée et remplie... après une longue descente aux enfers.
Un dévissage tout aussi soudain que profond pour ce trentenaire à qui tout semblait réussir : une « belle gueule », un bon vivant farceur aussi adroit à la chasse qu'au rugby, un mari épanoui jusqu'à une série noire, dramatique : six suicides d'agriculteurs en quelques semaines sur son secteur. « Ces gens-là, je les avais vus le matin même ou quelques jours avant seulement et je n'avais justement « rien » vu », se souvient celui qui va, dès lors, perdre pied. « Pour moi, c'était ma faute... », témoigne Jean-François Mathieu, éleveur d'un petit troupeau salers.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Plus que le problème du prix, moi ce qui me préoccupe en tant que commerçant, c’est la disponibilité de certains produits dans les mois qui viennent

a alerté le 14 septembre sur l’antenne d’Europe 1, le PDG de Système U Dominique Schelcher.