Le Réveil Lozère 22 décembre 2020 a 09h00 | Par RM

Bruxelles et Londres tentent une dernière fois d’arracher un accord

Sans parvenir à un accord le 13 décembre, l’UE et le Royaume-Uni se sont donné une dernière chance de conclure un accord sur leur future relation avant la fin de la période de transition fin 2021, en prolongeant leurs pourparlers. Des progrès ont depuis été observés malgré des divergences encore importantes.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Sans parvenir à un accord le 13 décembre, l’UE et le Royaume-Uni se sont donné une dernière chance de conclure un accord sur leur future relation avant la fin de la période de transition fin 2021, en prolongeant leurs pourparlers. Des progrès ont depuis été observés malgré des divergences encore importantes.
Sans parvenir à un accord le 13 décembre, l’UE et le Royaume-Uni se sont donné une dernière chance de conclure un accord sur leur future relation avant la fin de la période de transition fin 2021, en prolongeant leurs pourparlers. Des progrès ont depuis été observés malgré des divergences encore importantes. - © Thomas Haley – CE

À moins de deux semaines de la fin de la période de transition, le négociateur en chef de l’UE sur le Brexit, Michel Barnier a noté le 17 décembre, « de bons progrès » dans les négociations commerciales avec le Royaume-Uni, mais souligné que « des obstacles demeurent » à la fois sur la question de la pêche et des conditions de concurrence équitable. Après une pause de quelques jours faute de progrès, les pourparlers ont repris suite à un long et éreintant week-end de négociations sur les futures relations post-Brexit lors duquel la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen et le Premier ministre britannique, Boris Johnson, ont finalement estimé le 13 décembre qu’il serait « responsable à ce stade d’aller plus loin » afin de conclure potentiellement un accord commercial entre l’UE et le Royaume-Uni. Le 16 décembre, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen a indiqué que « les jours à venir seront décisifs et qu’une voie vers un accord, même très étroite, existe bien ». Le même jour, la chancelière allemande Angela Merkel, dont le pays occupe jusqu’à la fin de l’année la présidence du Conseil de l’UE a également souligné que « nous restons d’avis qu’un accord vaudrait mieux que pas d’accord, mais nous sommes préparés à ce second cas de figure ». Elle a évoqué la possibilité de parvenir à un compromis autour du 20 décembre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Il est nécessaire que les particularités des projets agricoles soient prises en compte : la FNSEA et l’Apca poursuivront leur combat pour exclure les bâtiments à vocation agricole du dispositif

lancent les organisations dans un communiqué le 4 juin.