Le Réveil Lozère 16 mars 2022 a 12h00 | Par AgraPresse en collaboration avec le Réveil Lozère

Bruxelles propose des mesures supplémentaires pour l'agriculture

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Au-delà des mesures d'urgence déjà envisagées pour aider le secteur agricole à faire face aux perturbations liées à l'invasion russe en Ukraine, comme l'aide au stockage privé de viande porcine, le recours à la réserve de crise agricole ou la possibilité d'utiliser les jachères comme pâturages, la Commission européenne propose d'autres dispositions dans un document soumis le 14 mars aux experts agricoles des États membres. Elle indique réfléchir à l'extension de l'obligation pour les États membres de communiquer des données mensuelles sur les stocks privés de produits essentiels pour l'alimentation humaine et animale. Des niveaux accrus d'avances sur les paiements directs et les mesures de développement rural devraient pouvoir être versés aux agriculteurs à partir du 16 octobre 2022. Et elle pourrait mettre en place un nouveau cadre temporaire de crise facilitant l'octroi d'aides d'État. La Commission apportera des réponses plus détaillées à cette situation dans le cadre de sa prochaine communication sur la sécurité alimentaire et le renforcement de la résilience des systèmes alimentaires, qui sera présentée le 23 mars.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Je les invite plutôt à rejoindre les forces vives des structures qui œuvrent au quotidien à faire bouger les lignes. Tout comme j’encourage les jeunes à rejoindre nos écoles d’agronomie pour contribuer demain à accompagner ces indispensables évolutions

a répondu le président de chambres d’agriculture France (ex-Apca), Sébastien Windsor, le 16 mai dans une longue « lettre ouverte » au collectif d’étudiants d’AgroParisTech.