Le Réveil Lozère 17 mars 2021 a 10h00 | Par Marion Ghibaudo

Budget primitif 2021 : le conseil départemental vote la décision modificative numéro 1

Lors de la session du conseil départemental du lundi 15 mars, le conseil départemental a voté pour la recapitalisation de la SEM Abattoirs du Gévaudan, pour la décision modificative numéro 1 du budget primitif et pour un partenariat dans le cadre des opérations de revitalisation des territoires.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Lors de la session du conseil départemental du lundi 15 mars, le conseil départemental a voté pour la recapitalisation de la SEM Abattoirs du Gévaudan, pour la décision modificative numéro 1 du budget primitif et pour un partenariat dans le cadre des opérations de revitalisation des territoires.
Lors de la session du conseil départemental du lundi 15 mars, le conseil départemental a voté pour la recapitalisation de la SEM Abattoirs du Gévaudan, pour la décision modificative numéro 1 du budget primitif et pour un partenariat dans le cadre des opérations de revitalisation des territoires. - © Marion Ghibaudo

Après avoir entamé la session par le vote d’une motion intitulée « Pour que vive la ligne de l’Aubrac », les conseillers départementaux se sont ensuite penchés sur les rapports à l’ordre du jour, dont la recapitalisation de la SEM Abattoirs du Gévaudan.
« En 2018, est-il expliqué dans le rapport afférent, la situation de la SEM Abattoirs du Gévaudan a nécessité la mise en œuvre d’un certain nombre de mesures pour rétablir une situation financière équilibrée ».
Il avait alors été décidé par le conseil départemental de « procéder à un apport en compte courant d’associés d’un montant de 586 500 € sur trois exercices comptables, via une convention signée en 2018 ». Au terme de la convention, la SEM pouvait soit rembourser l’apport en compte courant, soit le conseil départemental pouvait augmenter sa part au capital de la SEM. C’est la seconde option qui a finalement été retenue.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Il est aujourd’hui urgent de prioriser les investissements pour restaurer notre capacité productive, incluant les activités agricoles et agroalimentaires

défend Dominique Chargé, président de la coopération agricole.