Le Réveil Lozère 22 juillet 2020 a 08h00 | Par AG

Cadre financier pluriannuel 2021-2027 : les négociations dans la ligne droite finale

Les chefs d’État et de gouvernement de l’UE avaient rendez-vous les 17 et 18 juillet, physiquement, à Bruxelles, pour tenter de trouver un accord sur le cadre financier pluriannuel de l’UE 2021-2027.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Les chefs d’État et de gouvernement de l’UE avaient rendez-vous les 17 et 18 juillet, physiquement, à Bruxelles, pour tenter de trouver un accord sur le cadre financier pluriannuel de l’UE 2021-2027.
Les chefs d’État et de gouvernement de l’UE avaient rendez-vous les 17 et 18 juillet, physiquement, à Bruxelles, pour tenter de trouver un accord sur le cadre financier pluriannuel de l’UE 2021-2027. - © Christian Lambiotte/CE

Les ministres des Affaires européennes, qui préparaient ce débat le 15 juillet, ont confirmé les nombreuses divergences qui existent encore entre les Vingt-sept. Ce sont toujours les mêmes éléments qui les divisent : le montant proposé du Plan de relance (750 milliards d’euros), l’équilibre entre prêts et subventions, la conditionnalité en matière d’État de droit et les rabais.
À quelques jours de ce sommet décisif, le président du Conseil européen, Charles Michel, a proposé le 9 juillet un cadre de négociation sur le futur budget communautaire pluriannuel 2021-2027 qui revoit à la baisse de 20 milliards d’euros le montant proposé par la Commission européenne fin mai.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Nous avons eu l’agréable surprise de voir les Français présents aux achats

explique Cassandre Matras, responsable de projets au sein de l’Idele.