Le Réveil Lozère 22 juillet 2020 � 08h00 | Par AG

Cadre financier pluriannuel 2021-2027 : les négociations dans la ligne droite finale

Les chefs d’État et de gouvernement de l’UE avaient rendez-vous les 17 et 18 juillet, physiquement, à Bruxelles, pour tenter de trouver un accord sur le cadre financier pluriannuel de l’UE 2021-2027.

Abonnez-vous R�agir Imprimer
Les chefs d’État et de gouvernement de l’UE avaient rendez-vous les 17 et 18 juillet, physiquement, à Bruxelles, pour tenter de trouver un accord sur le cadre financier pluriannuel de l’UE 2021-2027.
Les chefs d’État et de gouvernement de l’UE avaient rendez-vous les 17 et 18 juillet, physiquement, à Bruxelles, pour tenter de trouver un accord sur le cadre financier pluriannuel de l’UE 2021-2027. - © Christian Lambiotte/CE

Les ministres des Affaires européennes, qui préparaient ce débat le 15 juillet, ont confirmé les nombreuses divergences qui existent encore entre les Vingt-sept. Ce sont toujours les mêmes éléments qui les divisent : le montant proposé du Plan de relance (750 milliards d’euros), l’équilibre entre prêts et subventions, la conditionnalité en matière d’État de droit et les rabais.
À quelques jours de ce sommet décisif, le président du Conseil européen, Charles Michel, a proposé le 9 juillet un cadre de négociation sur le futur budget communautaire pluriannuel 2021-2027 qui revoit à la baisse de 20 milliards d’euros le montant proposé par la Commission européenne fin mai.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions �mises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se r�serve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et r�glements en vigueur, et decline toute responsabilit� quant aux opinions �mises,

En bref
Prochaine breve

5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Aujourd’hui, la zone des Landes malheureusement est condamnée à très court terme

A déclaré Marie-Pierre Pé, la directrice du Cifog (interprofession du foie gras), sur RTL le 8 janvier. Avec une quarantaine de nouveaux cas depuis le 8 janvier, l’épizootie d’influenza aviaire poursuit sa progression