Le Réveil Lozère 16 octobre 2021 a 08h00 | Par Véronique Gruber

Campagnols : la recherche avance

Le campagnol terrestre a fait l'objet d'une conférence au Sommet de l'élevage le 7 octobre dernier. L'occasion de faire le point sur la recherche.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Le campagnol terrestre a fait l'objet d'une conférence au Sommet de l'élevage le 7 octobre dernier. L'occasion de faire le point sur la recherche.
Le campagnol terrestre a fait l'objet d'une conférence au Sommet de l'élevage le 7 octobre dernier. L'occasion de faire le point sur la recherche. - © Christian Gloria/Illustration

« 2015, année de forte pullulation notamment dans le Cézallier, a conduit au désarroi et à un fort mécontentement des agriculteurs. Cette crise a débouché sur une prise de conscience de l'État et l'octroi d'un budget pour la recherche et le développement dans la lutte contre les campagnols. Et aujourd'hui, on peut compter sur un consortium d'acteurs (chercheurs avec VetAgro Sup, FDGDON, Sidam) qui travaillent sur le sujet » indique Richard Randanne vice-président de la chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme qui rappelle que le schéma de lutte collective demande un engagement humain et financier : « ce n'est qu'à ce prix de l'engagement que nous réussirons à enrayer ce phénomène ».

La recherche post 2015
Yves Michelin, de Vetagro sup, a dressé un bref historique de la recherche conduite jusqu'à aujourd'hui : « Si des travaux de recherche sont conduits depuis près de 30 ans, ils ont été longtemps difficiles à faire financer et se sont heurtés à des obstacles scientifiques et techniques (animal difficile à observer...) et à un manque de dialogue entre acteurs. Toutefois, la crise de 2014-2016 a modifié la donne... ». Depuis 2015, la recherche s'est employée à tester de nouveaux produits comme la neige carbonique, le ricin, le phosphure de zinc, une molécule anticoagulante, l'immuno-contraception et les phéromones. Les chercheurs se sont plus spécifiquement intéressés aux causes du déclin de ces populations, aux interactions végétations-campagnols, à l'état sanitaire des populations, à l'analyse du risque et à la mise au point de stratégies de lutte collective. Yves Michelin signale une amélioration de la surveillance, grâce à une application mobile, un serveur de cartes et la prospection par drone, et note le développement de la mécanisation et de la robotisation de la lutte.
Adrien Pinot, chercheur à VetAgro Sup, a présenté les principaux résultats d'un programme de recherche conduit par l'Inrae, l'UCA* et Vetagro sup, qui cible les forces et faiblesses des campagnols. Pour les chercheurs, il s'agissait de comprendre ce qui règle la dynamique des populations de manière à pouvoir agir plus efficacement. En premier lieu, il faut appréhender la densité d'animaux variable selon les cycles et la saison. Ainsi de mars à octobre, la population est multipliée par quatre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les mots ont agacé, parce qu’ils ont sans doute été trop forts

regrette Loïc Guines, président de l’Agence bio et référent bio pour l’Apca dans une interview avec Agra presse parue le 17 juin.