Le Réveil Lozère 04 août 2022 a 12h00 | Par LM

Ce qu'il faut retenir de la première lecture à l'Assemblée

À l'issue de quatre jours de discussions et d'une seconde délibération, les députés ont adopté le PLFR 2022 (projet de loi de finances rectificative) en première lecture. Ils ont donné leur feu vert à l'aide exceptionnelle de rentrée, à la rallonge du budget agricole, et demandent une enveloppe spéciale aide alimentaire pour l'outre-mer.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
À l'issue de quatre jours de discussions et d'une seconde délibération, les députés ont adopté le PLFR 2022 (projet de loi de finances rectificative) en première lecture. Ils ont donné leur feu vert à l'aide exceptionnelle de rentrée, à la rallonge du budget agricole, et demandent une enveloppe spéciale aide alimentaire pour l'outre-mer.
À l'issue de quatre jours de discussions et d'une seconde délibération, les députés ont adopté le PLFR 2022 (projet de loi de finances rectificative) en première lecture. Ils ont donné leur feu vert à l'aide exceptionnelle de rentrée, à la rallonge du budget agricole, et demandent une enveloppe spéciale aide alimentaire pour l'outre-mer. - © Émilie Durand/Illustration

L'Assemblée nationale a adopté en première lecture, dans la nuit du 25 au 26 juillet, l'article 6 du projet de loi de finances rectificative (PLFR) pour 2022, qui crée une aide exceptionnelle de rentrée pour les ménages les plus modestes. Les députés ont donné leur feu vert pour abonder de 1,417 milliard d'euros le programme nº304 sur l'inclusion sociale et la protection des personnes, au titre de la mission Solidarité du budget de l'État. Cette rallonge permettra notamment de financer l'indemnité exceptionnelle de rentrée à hauteur « d'un milliard d'euros », indique le projet de loi. Dans ce cadre, les députés ont adopté un amendement (nº377) octroyant 20 000 euros au territoire de Saint-Pierre-et-Miquelon.
L'aide de rentrée avait été annoncée pour la première fois le 7 juin par la Première ministre Élisabeth Borne, comme premier volet du projet de chèque alimentaire. Elle s'élèvera à 100 euros par foyer, augmentée de 50 euros par enfant, et devrait bénéficier à près de 8 millions de foyers (environ 15 millions de personnes).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

J’ai singulièrement envie d’avancer sur le dossier des haies

avait déclaré Marc Fesneau, le 16 novembre lors de la remise des prix de l’Afja (journalistes agricoles).