Le Réveil Lozère 24 juin 2020 a 10h00 | Par Chambre d'agriculture

Chambre d'agriculture à Saint-Chély-d'Apcher : les travaux ont démarré

Les travaux préalables à la construction du nouveau pôle de la chambre d'agriculture à Saint-Chély d'Apcher ont démarré ce 3 juin.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Les travaux préalables à la construction du nouveau pôle de la chambre d'agriculture à Saint-Chély d'Apcher ont démarré ce 3 juin.
Les travaux préalables à la construction du nouveau pôle de la chambre d'agriculture à Saint-Chély d'Apcher ont démarré ce 3 juin. - © Chambre d'agriculture 48

Les nouveaux locaux seront localisés à la zone d'activités économique sud sur la commune de Saint-Chély-d'Apcher et devraient être livrés d'ici un an. Cet investissement est soutenu par l'État au travers du FNADT et par le Conseil départemental de la Lozère.
Pour les élus de la chambre d'agriculture de la Lozère : « Notre volonté est d'être au plus près des territoires et permettre aux agriculteurs d'aller rencontrer leur conseiller à moins d'une heure de chez eux. Depuis la loi NOTRe, le siège de la chambre régionale d'agriculture d'Occitanie est à Toulouse et les élus agricoles lozériens ne cessent de répéter que l'agriculture ne se délocalise pas. Être proche des agriculteurs et des territoires pour leur amener un service de proximité est notre promesse. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

La liste (ndlr publiée par la commission européenne) explique parfaitement pourquoi nous demandons depuis le premier jour qu’une étude d’impact complète soit réalisée

ont à nouveau dénoncé les organisations et coopératives agricoles de l’UE (Copa-Cogeca).