Le Réveil Lozère 09 octobre 2019 a 11h00 | Par Aurélie Pasquelin

Christiane Lambert : « Notre agriculture brûle et nous regardons ailleurs »

Abonnez-vous Reagir Imprimer

La présidente de la FNSEA était présente, jeudi et vendredi à Cournon. À l’occasion d’une conférence de presse, elle a redit l’urgence de s’emparer de la question climatique : « Si nous ne voulons pas rester à quai, à l’avenir, il va nous falloir stocker de l’eau et penser autrement l’irrigation. Le ministre a dit vouloir faire sortir de terres, soixante retenues d’eau. Il faut désormais que les préfets boostent ces projets ». Sur le court terme, la FNSEA a organisé avec son réseau des achats de fourrages. La semaine dernière, le syndicat a obtenu le remboursement des frais de péages pour transporter la paille et le foin. « Cela va faire des sommes conséquentes dans la mesure où, il y a entre 75 000 et 100 000 tonnes en jeu », a indiqué la présidente. Alors que le Sommet s’est ouvert dans une ambiance encore tendue d’un point de vue climatique mais aussi économique, Christiane Lambert a plaidé en faveur d’une meilleure application de la loi Alimentation, « pour qu’enfin il y ait un retour dans les cours de ferme », a complété Patrick Bénézit, secrétaire général adjoint de la FNSEA. « L’agriculture s’inscrit comme les autres secteurs de l’économie dans le pacte productif lancé par le gouvernement qui vise un retour de la compétitivité et le plein-emploi. Cela fait des années que l’on fait le constat d’une régression. Pour paraphraser Jacques Chirac, notre agriculture brûle et nous regardons ailleurs ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
Prochaine breve

5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les engagements et les efforts fournis par tous les maillons de la filière semblent être reconnus et appréciés pour une grande partie des interrogés

se félicite Interbev (interprofession bétail et viandes), d’après un sondage publié le 24 février.