Le Réveil Lozère 27 octobre 2021 a 14h00 | Par Chambre d’agriculture de Lozère

Comment mieux s’organiser avec les autres, pour être bien au travail

Lundi 27 septembre, les trois associés du Gaec les Rivières à Chanac ont accueilli une dizaine de participants à un atelier sur le bien-être au travail.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Lundi 27 septembre, les trois associés du Gaec les Rivières à Chanac ont accueilli une dizaine de participants à un atelier sur le bien-être au travail.
Lundi 27 septembre, les trois associés du Gaec les Rivières à Chanac ont accueilli une dizaine de participants à un atelier sur le bien-être au travail. - © Chambre d'agriculture 48

Installés en agriculture biologique avec des vaches laitières, Lydie, Alain et Pierre Barbut ont témoigné de l’organisation qu’ils ont progressivement trouvé depuis l’installation de leur fils. Ils ont partagé leur expérience autour de la relation parents-enfants et de leur implication dans différents collectifs.
Avec l’aide d’Émilie Durand, conseillère experte en « Relation humaine, animation des groupes et coaching des entreprises » de la chambre d’agriculture de Corrèze, et de Jocelyn Fagon, responsable de projets « travail en élevage-systèmes d’élevage bovin lait » à l’Institut de l’élevage, les participants ont réfléchi aux éléments essentiels qui permettent le bon fonctionnement d’un collectif de travail.
Que ce soit dans un Gaec, une Cuma ou une autre forme collective, la communication est le maître-mot. Mais qu’entend-on par ce mot ? La communication, « c’est se parler », mais aussi « s’écouter et se regarder ». Il faut aussi être vigilant au « non-verbal », ont rappelé les intervenants : un SMS ne véhicule pas les mêmes choses qu’un temps d’échange en face-à-face où l’on s’observe, on remarque les tensions du corps, on mesure les intonations de voix…

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

La tentation d’arrêter l’élevage n’est plus taboue

Écrivent les présidents de la chambre régionale d’agriculture de Bretagne dans une longue lettre ouverte rendue publique le 26 novembre et adressée au ministre de l’Agriculture et aux élus de la région.