Le Réveil Lozère 13 février 2019 a 14h00 | Par Pierre-Louis Berger

Comment produire de la spiruline paysanne

La spiruline est une algue microscopique reconnue depuis des siècles pour ses bienfaits. Un peu partout en France des spiruliniers ouvrent des fermes pour produire de la spiruline paysanne.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Benjamin Gauchon commercialise sa spiruline essentiellement en circuit court, avec 80 % des ventes à la ferme.
Benjamin Gauchon commercialise sa spiruline essentiellement en circuit court, avec 80 % des ventes à la ferme. - © Pierre-Louis Berger

Benjamin Gauchon, 29 ans, n’est pas le seul producteur de spiruline dans la Drôme et en région Auvergne-Rhône-Alpes. D’autres projets d’installation devraient se concrétiser en vallée du Rhône. Benjamin Gauchon est adhérent à la fédération des spiruliniers de France qui encourage la production de « spiruline paysanne » et propose aux nouveaux adhérents une charte de bonnes pratiques. Comme la majorité des spiruliniers, il s’est lancé dans cette production dans le cadre d’une reconversion professionnelle. En 2016, il s’installe comme spirulinier et crée son exploitation « la ferme de Bancel » label spiruline à Andancette, dans la Drôme. Auparavant, il travaillait à la réserve naturelle des Bouches de Bonifacio, en Corse, pendant des périodes de quatre à sept mois où il faisait du suivi scientifique : « J’ai décroché un master en environnement marin au centre d’océanographie de Marseille. Je voulais travailler dans la gestion des aires marines protégées. Je ne trouvais pas d’emploi pérenne. Je cherchais du travail. J’ai décidé de créer mon entreprise. Ce sont les aspects environnementaux de la culture de la spiruline qui m’ont tout de suite conduit vers ce métier. Le côté naturel et l’aspect artisanal m’ont beaucoup plu ».

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1497, du 14 février 2019, en page 7.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Je les invite plutôt à rejoindre les forces vives des structures qui œuvrent au quotidien à faire bouger les lignes. Tout comme j’encourage les jeunes à rejoindre nos écoles d’agronomie pour contribuer demain à accompagner ces indispensables évolutions

a répondu le président de chambres d’agriculture France (ex-Apca), Sébastien Windsor, le 16 mai dans une longue « lettre ouverte » au collectif d’étudiants d’AgroParisTech.