Le Réveil Lozère 25 novembre 2020 � 10h00 | Par Marion Ghibaudo

Commerçants et artisans manifestent

Près de 200 personnes se sont retrouvées sur le parvis de la cathédrale de Mende, lundi 23 novembre, à l’appel de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie de Lozère (UMIH 48) pour demander la réouverture des commerces jugés « non essentiels ».

Abonnez-vous R�agir Imprimer
Près de 200 personnes se sont retrouvées sur le parvis de la cathédrale de Mende, lundi 23 novembre, à l’appel de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie de Lozère (UMIH 48) pour demander la réouverture des commerces jugés « non essentiels ».
Près de 200 personnes se sont retrouvées sur le parvis de la cathédrale de Mende, lundi 23 novembre, à l’appel de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie de Lozère (UMIH 48) pour demander la réouverture des commerces jugés « non essentiels ». - © Marion Ghibaudo

Soutenue par de nombreux syndicats, dont la FDSEA et les JA 48, l’UMIH 48 a déposé un cercueil noir devant l’entrée de la préfecture, au son du glas, et gravé des mots « Je n’étais pas essentiel ». Christian Chavignon, co-président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie de Lozère, a dénoncé une situation « insoutenable pour les commerçants et restaurateurs de Lozère », avant de laisser la place aux présidents de différents syndicats invités à montrer leur soutien.
Après le rassemblement, les coprésidents de l’UMIH 48 et les représentations de différents syndicats de commerçants et artisans étaient attendus à la préfecture lundi après-midi pour discuter de la situation avec la préfète Valérie Hatsch.
La préfecture n’a pas souhaité répondre à nos questions sur le sujet, mais a indiqué dans un communiqué portant plus largement sur les mesures économiques et le Plan de Relance que « localement, la mobilisation des services de l’État de la Lozère permet d’amortir le choc sur l’économie ». Dans ce même communiqué, ils ont assuré que la « mobilisation en faveur des acteurs économiques est forte pour continuer à accompagner les secteurs d’activité les plus touchés, favoriser et accélérer la reprise ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions �mises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se r�serve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et r�glements en vigueur, et decline toute responsabilit� quant aux opinions �mises,

En bref
Prochaine breve

5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Aujourd’hui, la zone des Landes malheureusement est condamnée à très court terme

A déclaré Marie-Pierre Pé, la directrice du Cifog (interprofession du foie gras), sur RTL le 8 janvier. Avec une quarantaine de nouveaux cas depuis le 8 janvier, l’épizootie d’influenza aviaire poursuit sa progression