Le Réveil Lozère 04 décembre 2019 à 10h00 | Par Eva DZ

Concours des boeufs de Noël : 9e édition

Samedi 7 décembre, l'association du marché aux bestiaux de Laissac accueille la 9e édition des Boeufs de Noël. Ce concours est devenu un incontournable auprès des éleveurs et des acheteurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les forces vives du Laissagais, prêtes à accueillir la 9e édition des Boeufs de Noël à Laissac.
Les forces vives du Laissagais, prêtes à accueillir la 9e édition des Boeufs de Noël à Laissac. - © Eva DZ

114 éleveurs, 421 animaux : la participation aux Boeufs de Noël à Laissac est en constante progression. Pour le plus grand plaisir des organisateurs : « Nous avons atteint un seuil où nous garantissons un concours de grande qualité, avec des animaux bien préparés et présentés dans les meilleures conditions sur le foirail de Laissac », avance ravi, Bernard Fabre, co-président de l'association du marché aux bestiaux de Laissac. « Au fil des années, nous avons réussi notre pari de promouvoir l'élevage de la région, le savoir-faire des éleveurs et les produits de qualité auprès des consommateurs », poursuit-il.
Un lieu privilégié en effet puisque l'élevage fait partie du patrimoine laissagais avec le marché historique du mardi. Pour cette 9e édition, 114 éleveurs de l'Aveyron bien sûr mais aussi des départements du Lot, du Tarn, du Tarn-et-Garonne, de l'Hérault, de la Lozère et du Cantal ont inscrit 421 animaux de races à viande. « Nous avons la chance de nous appuyer sur une diversité de races dans notre région qui permet d'offrir un large choix à nos acheteurs toujours plus nombreux, qu'ils soient artisans bouchers ou de la GMS, de toute la France », confirme Bernard Fabre.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1537, du 05 décembre 2019, en page 7.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Depuis des semaines, un éleveur perd 150 euros par animal vendu.

a dénoncé le bureau du Berceau des races à viande du Massif Central (Brav, regroupant 22 départements).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui