Le Réveil Lozère 29 mai 2019 a 09h00 | Par Aurélie Pasquelin d'après communiqué

Connectez-vous local, un défi pour les cantines lozériennes

Organisée par la plateforme et le Conseil départemental, l’opération « Connectez-vous local » a mis au défi les chefs de la restauration collective.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © Conseil départemental

« Une semaine avec un produit local par jour au menu, ou un repas 100 % local », tel est le challenge qu’ont relevé plusieurs chefs de la restauration collective du département. Cette opération, nommée « Connectez-vous local », organisée par la plateforme Agrilocal et le Département, se tenait du 20 au 24 mai dans toute la Lozère. Dix-sept cantines ont répondu cette année à l’appel et se sont portées candidates pour l’évènement. Responsable de la restauration au collège Marthe Dupeyron de Langogne, Nicole Delaspres, avait concocté un menu 100 % local, mardi 21 mai, jour de la visite dans l’établissement de Robert Aigoin, conseiller départemental en charge de l’agriculture. « Le prix journalier du repas peut être élevé comme aujourd’hui, indique-t-elle, mais c’est l’équilibre sur la semaine qu’il faut analyser. Nous pouvons compenser certains jours avec des menus moins chers, comme avec des œufs par exemple. Nous parvenons même à proposer uniquement des fruits bio. »

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1512, du 30 mai 2019, en page 6.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

L’été 2022 pourrait être marqué par des étiages ou des baisses de nappes marquées sur la totalité du territoire

selon un communiqué diffusé au lendemain d’une réunion du Comité d’anticipation et de suivi hydrologique (Cash).