Le Réveil Lozère 28 octobre 2020 à 10h00 | Par C.L/Terres d'Ariège

Convention citoyenne régionale, une première en France

La région Occitanie a mis en place une convention citoyenne pour permettre aux habitants d’Occitanie d’influencer les politiques futures.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La région Occitanie a mis en place une convention citoyenne pour permettre aux habitants d’Occitanie d’influencer les politiques futures.
La région Occitanie a mis en place une convention citoyenne pour permettre aux habitants d’Occitanie d’influencer les politiques futures. - © Région Occitanie

Impliquer les habitants d’Occitanie dans la politique de la région est une volonté forte de Carole Delga, la présidente du conseil régional. Elle a donc mis en place une convention citoyenne régionale, une première en France.
Une centaine de personnes a été tirée au sort, représentant la diversité de la région : ensemble, ils ont réfléchi à près de 300 propositions qui pourraient être inclues dans la politique régionale.
Au cours de sept jours de travail, étalés entre le 7 septembre et le 3 octobre, les citoyens ont travaillé sur  : l’agriculture et l’alimentation, l’emploi et la formation, l’aménagement du territoire, l’énergie, la citoyenneté, la démocratie et les services publics, l’enseignement et l’éducation, la culture et le sport, le développement économique et le tourisme, l’environnement, l’habitat, la mobilité et les transports et enfin la solidarité et la santé.
Le 3 octobre, à Carcassone, les citoyens tirés au sort, accompagnés de Carole Delga, ont présenté 52 mesures, sélectionnées parmi les 300 propositions émises au cours de ces réunions.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

On ne sait pas trop ce que l’on a perdu encore. On sait qu’une grande partie sera récupérée, mais pas tout. Sur les deux chambres, il y a 2 000 ordinateurs à analyser. On saura d’ici une semaine

a expliqué à l’AFP Philippe Noyau, le président de la chambre du Centre-Val-de-Loire. Les chambres d’agriculture du Centre-Val-de-Loire et de Nouvelle-Aquitaine ont été victimes d’une cyberattaque.