Le Réveil Lozère 16 avril 2022 a 12h00 | Par Pierrick Bourgault

D'autres images du monde agricole

Le festival Cinéma du réel vient d'achever sa 44e édition. Ces films documentaires du monde entier posent un regard actuel sur l'activité agricole et le rapport à la nature.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Le festival Cinéma du réel vient d'achever sa 44e édition. Ces films documentaires du monde entier posent un regard actuel sur l'activité agricole et le rapport à la nature.
Le festival Cinéma du réel vient d'achever sa 44e édition. Ces films documentaires du monde entier posent un regard actuel sur l'activité agricole et le rapport à la nature. - © DR

Qu'est-ce qu'un film documentaire ? Le contraire d'un reportage télévisé qui peint son sujet en deux minutes et trois interviews, avec une voix off vulgarisant au maximum le sujet ; ou de ces vidéos qui font le buzz sur Facebook ou TikTok. Le documentaire de création n'utilise pas les ficelles du prêt-à-penser et dure parfois plusieurs heures, tel Les Voix croisées, 122 minutes sur une coopérative agricole fondée au Mali en 1977 par des travailleurs immigrés d'Afrique de l'Ouest. Le documentaire prend le temps de regarder vivre des personnes dans leur environnement, le temps de les écouter. Il offre une vraie rencontre au spectateur. Pas de commentaire directif, peu d'interviews, plutôt des confidences et une parole libre, lors de plans longs qui donnent l'impression de voyager, de découvrir des situations réelles, complexes et passionnantes.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Julien Denormandie avait promis que les aides à la conversion qui ne sont pas consommées resteraient orientées vers l’agriculture biologique, et c’est ce que nous devons confirmer avec Marc Fesneau

indique à Agra presse Étienne Gangneron, vice-président de la FNSEA en charge du dossier.