Le Réveil Lozère 25 septembre 2019 a 09h00 | Par Marion Ghibaudo

Damien Montanier, premier concours au Malzieu

Jeune éleveur, Damien Montanier a la passion de ses bêtes. Le 29 septembre, il participe à son premier concours : celui de la Haute-Truyère, au Malzieu. Une belle progression pour un éleveur qui n’a pas fini de faire parler de lui.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Damien Montanier et Isidore en pleine préparation.
Damien Montanier et Isidore en pleine préparation. - © Victor Bestion

Damien Montanier n’a que 23 ans, mais il sait déjà que sa voie est toute tracée : éleveur de vaches de race Aubrac. Comme son papa qui lui a transmis le goût du métier et sa passion pour la race Aubrac. Il participera au concours de la Haute-Truyère, le 29 septembre au Malzieu pour la première fois, avec deux bêtes, Iris et Isidore. « J’ai réalisé ce que j’avais envie de faire », dit fièrement Damien Montanier.

Un premier concours sans stress
C’est la première année que Damien Montanier sort des bêtes pour un concours : trois étaient prévues au départ, elles ne seront que deux au final. Hirondelle, huit ans, a toujours un petit qui tête. « Son veau est né au mois de mars, mais il n’est pas encore sevré et Hirondelle est très maternelle, j’ai peur que le jour du comice, ce soit un peu le bazar avec elle », raconte Damien Montanier pour expliquer son choix.
Toute la semaine, il a donc dressé Iris la vache (huit ans) et Isidore le taureau (six ans) pour les préparer au mieux au concours. Ce sont deux bêtes très calmes selon Damien Montanier, mais qui n’ont pas l’habitude d’être manipulées pour des concours. « Le taureau a été habitué à suivre avec la corde, mais pas la vache », explique-t-il.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1527, du 26 septembre 2019, en page 7.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les engagements et les efforts fournis par tous les maillons de la filière semblent être reconnus et appréciés pour une grande partie des interrogés

se félicite Interbev (interprofession bétail et viandes), d’après un sondage publié le 24 février.