Le Réveil Lozère 27 avril 2022 a 11h00 | Par ED

David Cayrel, un éleveur récompensé pour sa passion de la génétique

L'éleveur de 38 ans, installé en Gaec à Ressouches, a obtenu un premier prix à la foire des boeufs gras de Laguiole grâce à l'une de ses génisses, en catégorie Fleur d'Aubrac.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
L'éleveur de 38 ans, installé en Gaec à Ressouches, a obtenu un premier prix à la foire des boeufs gras de Laguiole grâce à l'une de ses génisses, en catégorie Fleur d'Aubrac.
L'éleveur de 38 ans, installé en Gaec à Ressouches, a obtenu un premier prix à la foire des boeufs gras de Laguiole grâce à l'une de ses génisses, en catégorie Fleur d'Aubrac. - © ED

« On ne s'y attendait pas du tout. On est très satisfaits car c'est un prix qui vient ramener de la plus-value à l'exploitation. » C'est une véritable consécration qu'ont connue David et Ludovic Cayrel lors du dernier festival des boeufs gras de Pâques qui s'est tenu du 25 au 27 mars à Laguiole.
Installés en Gaec en compagnie de leur mère sur les terres familiales de Ressouches, près du Buisson, les deux frères ont l'habitude de participer à ce concours de filière très reconnu. Cette année, l'une des trois génisses présentées en catégorie Fleur d'Aubrac, âgée de 40 mois, a obtenu le premier prix face à près de 80 concurrentes. Mise aux enchères, elle a ensuite été vendue à prix d'or - 18 euros du kilo-carcasse contre une moyenne de 7,50 EUR sur le reste du concours - au restaurant L'Aubrac, à Laguiole.
Pour la petite exploitation familiale qui compte une centaine de mères allaitantes et une cinquantaine de génisses engraissées chaque année, la somme est loin d'être négligeable. « En ce moment, toutes les matières premières augmentent et le prix des animaux ne suit pas. Trois bêtes vendues à meilleur prix sur les foires, ça vient mettre du beurre dans les épinards », confie David Cayrel.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

L’été 2022 pourrait être marqué par des étiages ou des baisses de nappes marquées sur la totalité du territoire

selon un communiqué diffusé au lendemain d’une réunion du Comité d’anticipation et de suivi hydrologique (Cash).