Le Réveil Lozère 21 octobre 2021 a 08h00 | Par SC

De belles ventes lors de la journée « sans corne des Sommets 2021 »

Lors de la journée « sans corne des Sommets 2021 », tous les animaux de race limousine présentés ont trouvé preneur avec une moyenne de 4 450 EUR pour les mâles de l'année et 3 200 EUR pour les femelles de l'année.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Romarin, champion mâle du concours et top-price, a été acheté par KBS Genetic.
Romarin, champion mâle du concours et top-price, a été acheté par KBS Genetic. - © GIE Lauv'Lim

Manifestation dédiée à la mise en valeur d'animaux reproducteurs « Polled » (génétiquement sans-corne) de race bovine Limousine, la journée « sans-corne des Sommets 2021 » s'est déroulée début septembre à La Chapelle d'Aurec (43), à quelques kilomètres au sud de Saint-Étienne (42).
Le concours spécial « Limousine sans-corne » du matin a été jugé par un éleveur Limousin Belge : Dimitri Beguin. L'éleveur avait fait ses classes avec brio lors d'une « Juge Academy » organisée par l'OS Limousine quelques années auparavant.
Il s'est poursuivi l'après-midi par la désormais traditionnelle vente aux enchères organisée conjointement par l'association « Sans-corne des Sommets » et le GIE Lauv'Lim. Innovation 2021 : c'était une vente aux enchères mixte en présentiel et simultanément sur internet (grâce à l'appui de Sicafome, la société de commercialisation du marché au cadran de Moulin-Engilbert - 58). Cette diffusion en direct et la possibilité d'enchérir en ligne, ont permis à des éleveurs de toute l'Europe de suivre et participer la vente depuis le Portugal en passant par l'Espagne, l'Italie, la Suisse, la Belgique, l'Allemagne, le Royaume-Uni, la République Tchèque et bien sûr la France.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

La tentation d’arrêter l’élevage n’est plus taboue

Écrivent les présidents de la chambre régionale d’agriculture de Bretagne dans une longue lettre ouverte rendue publique le 26 novembre et adressée au ministre de l’Agriculture et aux élus de la région.