Le Réveil Lozère 05 janvier 2023 a 12h00 | Par MR

De l'agriculture indoor à l'expédition martienne

Toujours en quête d'autonomie énergétique, l'industrie spatiale finance de longue date les technologies d'agriculture « indoor ». Dans la station internationale, la Nasa cultive des légumes depuis 2014. Prochain horizon : les expéditions martiennes.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Toujours en quête d'autonomie énergétique, l'industrie spatiale finance de longue date les technologies d'agriculture « indoor ». Dans la station internationale, la Nasa cultive des légumes depuis 2014. Prochain horizon : les expéditions martiennes.
Toujours en quête d'autonomie énergétique, l'industrie spatiale finance de longue date les technologies d'agriculture « indoor ». Dans la station internationale, la Nasa cultive des légumes depuis 2014. Prochain horizon : les expéditions martiennes. - © Insterstellar labs

À l'instar de la microinformatique ou du photovoltaïque, l'agriculture a aussi été optimisée par l'aventure spatiale. Avec une approche très particulière : l'autonomie high-tech. Certes, l'agriculture dite « indoor » (lumière 100 % artificielle, environnement contrôlé) a été inventée dans les années soixante-dix pour les sous-marins nucléaires, retrace le chercheur américain Cary A. Mitchell, de l'université de Purdue. Mais la Nasa et l'industrie spatiale ont contribué à accélérer de nombreuses recherches dans le domaine.
Dès les années quatre-vingt, la Nasa a conduit sur Terre des tests d'agriculture simulant les conditions de vie dans l'espace, créant par exemple des capsules de production verticale de blé en apesanteur. Les premiers modules d'agriculture en « environnement contrôlé ». Pour limiter les coûts de l'énergie, la Nasa a aussi été la première à financer des recherches sur l'éclairage par Led au début des années quatre-vingt-dix. Elle a également contribué à l'amélioration des techniques d'aéroponie (irrigation par vaporisation), permettant de limiter la consommation d'eau des systèmes hors sol.
En 2014, la Nasa parvient finalement à envoyer deux modules de production de légumes dans l'espace. Depuis cette date, les astronautes cultivent pour leur propre consommation et pour la recherche. Plus récemment, la société française Space Cargo a envoyé 320 plants de vigne dans l'espace. C'était en 2020. Elle projette de mettre sur le marché des plants plus résistants de cabernet-sauvignon et de merlot en 2024. Son hypothèse : les conditions de culture dans l'espace accélèrent la sélection de traits de caractère utiles sur Terre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

La FNSEA appelle tout son réseau et l’ensemble de ses filières à se mobiliser à partir du 8 février à Paris et jusqu’au 20 février dans toute la France

a annoncé le syndicat dans un communiqué le 3 février.