Le Réveil Lozère 05 juin 2021 a 12h00 | Par AG

De la ferme à la table : l'impact sur l'agriculture inquiète toujours

Les conséquences potentielles de la stratégie De la ferme à la table continuent d'inquiéter le secteur agricole. La Commission européenne aurait réalisé une étude, qu'elle refuse de publier, qui prévoit une baisse de 10 % de la production de l'UE.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Les conséquences potentielles de la stratégie De la ferme à la table continuent d'inquiéter le secteur agricole. La Commission européenne aurait réalisé une étude, qu'elle refuse de publier, qui prévoit une baisse de 10 % de la production de l'UE.
Les conséquences potentielles de la stratégie De la ferme à la table continuent d'inquiéter le secteur agricole. La Commission européenne aurait réalisé une étude, qu'elle refuse de publier, qui prévoit une baisse de 10 % de la production de l'UE. - © Nicole Ouvrard/Illustration

Alors que les discussions sur la future Pac entre le Parlement européen et les États membres se cristallisaient autour de la question de l'ambition environnementale du texte, les pays d'Europe centrale et orientale - groupe de Visegrad (République tchèque, Hongrie, Pologne et Slovaquie) avec la Bulgarie, la Croatie et la Roumanie - ont présenté une déclaration commune dans laquelle ils appellent à la prudence dans la mise en oeuvre de la stratégie « De la ferme à la table » pour les agriculteurs. Ils soulignent que les objectifs de réduction de l'utilisation d'engrais, de pesticides et d'antibiotiques devraient être fixés au niveau européen pour tenir compte des points de départ différents selon les pays. Pour atteindre les objectifs ambitieux proposés, des « moyens appropriés » sont nécessaires selon ces pays, qui demandent une nouvelle fois à la Commission de publier une étude approfondie de l'impact de la stratégie en question sur la sécurité alimentaire, la compétitivité et les prix des produits agricoles.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Il est nécessaire que les particularités des projets agricoles soient prises en compte : la FNSEA et l’Apca poursuivront leur combat pour exclure les bâtiments à vocation agricole du dispositif

lancent les organisations dans un communiqué le 4 juin.