Le Réveil Lozère 06 août 2022 a 08h00 | Par J-P.J.

De la viande à toute heure grâce au libre-service !

À Alissas en Ardèche, la Maison Gaucherand-Dumas-Bois a installé un distributeur automatique de viandes et charcuteries. Il est possible d'y acheter steaks, paniers barbecues et charcuterie sept jours sur sept et 24 heures sur 24.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Les bouchers responsables du service sont informés des ventes et du stock en temps réel.
Les bouchers responsables du service sont informés des ventes et du stock en temps réel. - © J-P J

Les clients se pressaient déjà devant la machine de libre-service. En soirée, ou les jours de fermeture de la boutique, pas question de renoncer à la bonne chair. « On a vendu jusqu'à 23 paniers un mercredi soir après 20 heures », explique Mathys Baby, l'un des deux bouchers-charcutiers embauchés par Alexandre Bois lors de la mise en place de ce nouveau service. Autant dire que le besoin existait... et que trouver de la viande de qualité est désormais possible à toute heure de la journée et de la nuit !

Un drive design
Le distributeur automatique de 20 m³ a été livré clé en main dans le cadre d'un contrat de location avec maintenance. Accolé à la boutique, le libre-service est très esthétique et s'harmonise parfaitement avec la place de la mairie. Personnalisées, ses façades sont décorées de photos d'animaux signées du photographe ardéchois Claude Fougeirol. Il répond aux normes ERP (rampes d'accessibilité, barrière enfant, écran à hauteur pour les personnes à mobilité réduite). « Ce distributeur n'est pas destiné à remplacer le commerce de proximité, mais bien à pallier les heures de fermeture du commerce et les achats d'impulsion », complète Émilie Bois, épouse du propriétaire et employée de la boucherie.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

J’ai singulièrement envie d’avancer sur le dossier des haies

avait déclaré Marc Fesneau, le 16 novembre lors de la remise des prix de l’Afja (journalistes agricoles).