Le Réveil Lozère 24 décembre 2022 a 08h00 | Par LM

Déception au CNGRA malgré une indemnisation revalorisée

Les syndicats d'exploitants agricoles ont voté contre les taux d'indemnisation sécheresse et zonages définitifs retenus pour 17 départements, au CNGRA du 9 décembre, estimant que la proposition était trop éloignée des remontées de terrain. Cela, malgré une revalorisation inédite du taux d'indemnisation des pertes annoncée par le ministère de l'Agriculture.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Les syndicats d'exploitants agricoles ont voté contre les taux d'indemnisation sécheresse et zonages définitifs retenus pour 17 départements, au CNGRA du 9 décembre, estimant que la proposition était trop éloignée des remontées de terrain. Cela, malgré une revalorisation inédite du taux d'indemnisation des pertes annoncée par le ministère de l'Agriculture.
Les syndicats d'exploitants agricoles ont voté contre les taux d'indemnisation sécheresse et zonages définitifs retenus pour 17 départements, au CNGRA du 9 décembre, estimant que la proposition était trop éloignée des remontées de terrain. Cela, malgré une revalorisation inédite du taux d'indemnisation des pertes annoncée par le ministère de l'Agriculture. - © Gabriel Omnès/Illustration

Réuni le vendredi 9 décembre après-midi pendant près de deux heures, le Comité national de gestion des risques agricoles (CNGRA) a validé le solde des 12 départements qui avaient obtenu un acompte pour les dommages liés à la sécheresse sur prairies, lors des précédents CNGRA du 18 octobre et du 28 octobre. Il a aussi validé la demande d'indemnisation de cinq départements qui n'avaient pas obtenu de pré-reconnaissance sécheresse mais avaient déjà fini de boucler leur dossier de demande d'indemnisation : il s'agit de la Corrèze, de la Creuse, de l'Isère, des Pyrénées-Atlantiques, et de la Haute-Vienne, selon un communiqué du ministère de l'Agriculture.
Le ministère a également confirmé une information relayée par la FNSEA : la Rue de Varenne a accepté de relever exceptionnellement le taux d'indemnisation des pertes à 35 %, au lieu de 28 % habituellement. « La revalorisation est tout à fait appréciable, cela faisait partie de nos revendications » a réagi Joël Limouzin, chargé de dossier au syndicat majoritaire.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

La FNSEA appelle tout son réseau et l’ensemble de ses filières à se mobiliser à partir du 8 février à Paris et jusqu’au 20 février dans toute la France

a annoncé le syndicat dans un communiqué le 3 février.