Le Réveil Lozère 17 février 2021 a 14h00 | Par AgraPresse

Démarrage d'une mission de contrôle de la loi Information sur les produits agricoles

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Les députées Barbara Bessot-Ballot (LREM, Haute-Saône) et Anne-Laure Blin (LR, Maine-et-Loire) ont été nommées co-rapporteures de la mission de contrôle de l'application de la loi relative à la transparence de l'information sur les produits agricoles et alimentaires par la commission des Affaires économiques lors de la séance du 3 février. « Ce rapport s'inscrit dans le plein pouvoir de contrôle du législateur et va nous permettre d'évaluer de manière très concrète les mesures prises par le gouvernement pour mettre en oeuvre la loi », indique dans un communiqué Anne-Laure Blin. Leurs travaux commenceront par l'audition des professionnels de la bière et des produits laitiers. Promulguée le 10 juin dernier, la loi Information sur les produits agricoles reprend une série d'articles sur la transparence, votés par les deux chambres lors de la loi Égalim mais retoqués par le Conseil constitutionnel pour cause de cavaliers législatifs. Y figurent notamment l'étiquetage des origines du miel par ordre de poids décroissant, l'interdiction de recourir à des dénominations comme « steak végétal », ou encore l'obligation d'afficher en restauration hors foyer l'origine ou le lieu de provenance des viandes porcines, ovines, de volailles et de la viande bovine hachée.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Cela reste une proposition, qui doit être validée politiquement et budgétairement. Mais nous espérons qu’un arrêté pourra être publié au cours de la campagne qui s’ouvre

détaille Claude Font, qui avait suggéré début avril de fonder les critères du cercle zéro sur les attaques par massif.