Le Réveil Lozère 19 juin 2022 a 12h00 | Par RM

Dernière ligne droite de négociations agricoles peu ambitieuses

Après des mois de négociations, les membres du comité de l’Agriculture de l’OMC sont sur le point de se mettre d’accord sur trois textes comprenant une décision ministérielle sur les réformes agricoles, une déclaration ministérielle sur la réponse de l’OMC à l’enjeu de la sécurité alimentaire et une déclaration ministérielle sur l’exemption des interdictions d’exportation pour les achats de denrées alimentaires du Pam à des fins humanitaires.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Après des mois de négociations, les membres du comité de l’Agriculture de l’OMC sont sur le point de se mettre d’accord sur trois textes comprenant une décision ministérielle sur les réformes agricoles, une déclaration ministérielle sur la réponse de l’OMC à l’enjeu de la sécurité alimentaire et une déclaration ministérielle sur l’exemption des interdictions d’exportation pour les achats de denrées alimentaires du Pam à des fins humanitaires.
Après des mois de négociations, les membres du comité de l’Agriculture de l’OMC sont sur le point de se mettre d’accord sur trois textes comprenant une décision ministérielle sur les réformes agricoles, une déclaration ministérielle sur la réponse de l’OMC à l’enjeu de la sécurité alimentaire et une déclaration ministérielle sur l’exemption des interdictions d’exportation pour les achats de denrées alimentaires du Pam à des fins humanitaires. - © Jean-Charles Gutner/Illustration

À quelques jours du début de la douzième conférence ministérielle (CM12) de l’OMC –du 12 au 15 juin – les négociations agricoles, qui depuis des mois font du sur place en raison de fortes divergences entre les membres, devraient finalement déboucher sur trois textes. L’un comprenant un projet de décision ministérielle sur les réformes agricoles, l’autre un projet de déclaration ministérielle sur la réponse de l’OMC à la question urgente de la sécurité alimentaire et le dernier une déclaration ministérielle sur l’exemption des interdictions d’exportation pour les achats de denrées alimentaires du Programme alimentaire mondial (Pam)des Nations unies à des fins humanitaires.
Lors de la dernière réunion du comité de l’Agriculture le 4 juin, la présidente costaricienne Gloria Abraham Peralta a présenté la dernière version révisée des trois projets de textes de négociation, fondée sur les commentaires formulés par les différents membres de l’OMC lors de la réunion des 1er et 2 juin. Selon la présidente, « ces textes reflètent les réalités et les difficultés à construire une convergence sur certaines questions clés, tout en visant à donner l’impulsion nécessaire pour revigorer les négociations sur l’agriculture (en vue de la CM13), et en apportant une réponse immédiate significative à la crise de sécurité alimentaire en cours (dans le contexte de la guerre en Ukraine, NDLR) ». Concernant le projet de texte sur le commerce et la sécurité alimentaire, la présidente du comité de l’Agriculture a déclaré qu’« il proposait plusieurs actions, notamment le maintien des flux commerciaux et l’absence de restrictions injustifiées à l’exportation, ainsi que la prise en compte des besoins des pays les moins avancés et des pays en développement importateurs nets de produits alimentaires ». Quant au projet de déclaration sur l’exemption des interdictions d’exportation pour les achats de denrées alimentaires du Pam, Gloria Abraham Peralta a souligné « l’importance de garantir l’absence d’impact négatif sur la sécurité alimentaire du pays hôte où les denrées alimentaires sont achetées ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

À chaque attaque, tous les éleveurs doivent pouvoir accéder aux tirs de défense simples, voire renforcés, sans entrave

défend Claude Font, référent loup pour la FNO (éleveurs ovins, FNSEA).