Le Réveil Lozère 08 avril 2020 a 10h00 | Par Sébastien Duperay

Des baisses de prix du lait redoutés dans les prochains mois

Dans un contexte inédit de crise sanitaire avec des répercussions sur l’ensemble des secteurs agricoles, l’Institut de l’élevage organisait le 2 avril un Webinaire pour analyser ses effets sur la filière laitière. Les experts redoutent une dégradation du prix du lait dans les prochains mois.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © Emeline Bignon - Illustration

Depuis le début de la crise sanitaire, si la fermeture de la restauration hors foyer conduit à des reports de consommation de produits laitiers sur les circuits de distribution alimentaires, principalement les grandes surfaces (GSA), les comportements des consommateurs changent aussi. Les laits conditionnés, le beurre, la crème, l’ultrafrais et les fromages industriels sont plébiscités au détriment des fromages à la coupe et à plus haute valeur ajoutée. Lors d’un Webinaire le 2 avril, l’Institut de l’élevage faisait le constat d’une hausse de 22 % des achats en crémerie sur les semaines 9 à 12 (chiffres IRI 360°). Les débouchés en RHD ont eux plongé de 85 %, variables selon les transformateurs, la vente de produits laitiers aux industries agroalimentaires a baissé de 25 % et l’export de 25 % également.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les engagements et les efforts fournis par tous les maillons de la filière semblent être reconnus et appréciés pour une grande partie des interrogés

se félicite Interbev (interprofession bétail et viandes), d’après un sondage publié le 24 février.